Soutien des projets de développement des jeunes et des femmes de la CIV : Moussa Mara et Assane Sidibé remettent leurs salaires dans un fonds de solidarité

1

Le samedi 10 juillet, les ex députés de la commune IV du District de Bamako (Moussa Mara et Assane Sidibé) ont procédé à la remise des chèques à des habitants de ladite commune pour financer des projets de développement. C’était au siège du parti YELEMA à Hamdallaye ACI.

Dépuis leur élection aux législatives dernières dans la  commune 4,  Moussa Mara et Assane Sidibé tous du parti YELEMA, avaient décidé de consacrer leurs salaires de député aux financements des projets jeunes, femmes pour participer au développement de la commune, d’où le nom de Fonds de solidarité des députés de la commune IV. Cette initiative salutaire a permis de financer plus de 60 projets dans la commune IV.

Après la  destitution de l’Assemblée Nationale, ils ont décidé de continuer  le projet avec l’appui d’un genereux donateur, Boubacar Sidiki Sangaré, qui avait promis de les accompagner jusqu’à la fin de leur mandat.  Aussi, avec sa nomination au Conseil National de la Transition(CNT), Assane Sidibé a promis de verser son salaire de membre du CNT au Fonds de solidarité des députés de la commune IV. En outre, l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) a décidé de participer au projet en formant des bénéficiaires. 

Avec 18 bénéficiaires, cette édition est la sixième du genre en terme de remise des chèques au cours d’un an de mandat.

L’honorable Assane Sidibé, a dans son intervention, salué la population de la commune IV pour la confiance accordée à Moussa Mara et lui-même lors des législatives dernières. « Nous avons été élus avec la manière en 2020 », a t-il dit. Malgré qu’ils aient fait 3 mois seulement au sein de l’Assemblée nationale, ils ont acquis beaucoup d’expérience. 

« Pendant les campagnes que nous avons  menées ensemble, nous avons vu beaucoup de choses. Des populations qui souffraient de manque d’argent et d’emploi. C’est en cela que nous nous sommes engagés  de reverser nos salaires de députés au profit d’une caisse dénommée caisse de solidarité des députés de la commune IV pour pouvoir financer des petits projets pour les femmes et les jeunes dans notre commune », a-t-il fait savoir. Ces 18 nouveaux bénéficiaires, a-t-il dit, font croître le nombre des bénéficiaires à 63 personnes ayant acquis ce financement.

Pour Moussa Mara, cette activité est symbolique de ce que le Mali peut proposer comme politique à son état actuel. Pour lui, cette initiative est la première au Mali et il dit espérer  que d’autres hommes politiques suivront ce bon exemple.  Il a par la suite remercié toutes les personnes impliquées dans ce projet, notamment le comité de gestion. Pour l’ex Premier ministre Mara, ce comité de gestion illustre mieux l’esprit de ce fonds, puis qu’il est constitué d’hommes et de femmes n’étant pas politiques ou d’autres n’étant pas du parti YELEMA ou de la Commune. « Ce sont des professionnels qui travaillent gratuitement en donnant de leur temps pour recevoir les dossiers, les éplucher et choisir les meilleurs » a-t-il fait savoir, sans manquer de remercier  l’APEJ pour sa  participation effective dans ce projet.

Il a aussi annoncé que grâce à l’effort de la mairie de la commune IV, la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD) a décidé de soutenir le projet. Avant de terminer son discours, il a remercié le donateur Boubacar Sidiki Sangaré.

La porte-parole des bénéficiaires, Madame Koné Oumou Dembélé, a, au nom de tous les bénéficiaires, remercié les  genereux donateurs. « Nous sommes vraiment comblés de joie », a-t-elle dit.  Elle a aussi reconnu à sa juste valeur l’importance que pourrait avoir un tel projet dans le développement d’un pays.

Adama Tounkara (stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Ce projet est un bel exemple que tous hommes et femmes politiques doivent adopter pour assurer le bonheur de notre pays, vous êtes de bons exemples très chers Assane SIDIBE et Moussa MARA, vous n’êtes pas comme certains qui sont au CNT et qui ne songe qu’à rehausser les traitements de Présidents d’Assemblée Nationale au lieu de se focaliser sur la souffrance de ce peuple qui n’a jamais été heureux depuis la nuit des temps. Courage à vous ex-députés de la République conscients que ce peuple est dans la galère depuis toujours, avec des hommes comme vous nous soufflerons sans équivoque. Mais ne nous méprenons pas car vous êtes au nombre infinitésimal dans ce pays, les autres législateurs comme vous ne songent qu’à leurs seules poches et celles de leurs seuls entourages directs. Pour eux le peuple est sans âme et doit souffrir, quelle manière de penser? Nous sommes certains qu’avec cette belle pratique, d’autres politiciens où qu’ils soient tenterons de faire comme vous députés “YELEMA” , vous êtes des pionniers qui ferons bouger les choses dans ce pays très bientôt, car les politiciens aiment copier ailleurs, mais cette manière de faire n’est pas donnée à tous, il faut un grand sacrifice et la confiance s’instaure entre gouvernants et gouvernés, entre administrateurs et administrés. BEL EXEMPLE à suivre par tous, nous l’espérons très sincèrement.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here