Tiéman Hubert Coulibaly lors de la 1ère conférence de cadres de l’ARP : « Notre action n’est dirigée contre quiconque, ce que nous faisons, c’est pour l’apaisement politique. »

0

En vue d’informer ses membres de la création de l’alliance politique Action Républicaine pour le Progrès (ARP) et de sa meilleure participation aux débats intéressant la vie de la nation, l’Alliance politique ” ARP” a tenu il y’a de cela quelques jours au CRES de Badalabougou sa première conférence de cadres sous les thèmes: création de l’Alliance et vie de la nation. C’était sous la présidence de son président Tiéman Hubert Coulibaly non moins président de l’UDD, qui avait à ses côtés Boubou Boubacar Dicko dit Gérome, président de l’UMPC, Hadi Niangadou, président du MPM, Moussa Oumar Diawara, président du MME, Seydou Touré du FAC et Paul Koné du PPM.

Dans son discours d’ouverture, le président de l’Alliance, Tiéman Hubert Coulibaly est revenu sur le contexte et les raisons qui ont motivé la création de son regroupement. À l’en croire, dans un contexte marqué par les violences et les crises politiques et sociales, il était nécessaire que les fils du pays au-delà de leur divergence se donnent la main pour l’essentiel. À ses dires, l’ARP, composée d’associations et partis politiques, a vu le jour à la suite d’un long travail, de réflexion et d’échanges. En réponse aux critiques faites, le président de l’Alliance dira que « Notre action n’est  dirigée contre personne, ce que nous faisons c’est l’apaisement politique. Malgré que certains membres n’étaient à la majorité au départ, mais nous continuerons à soutenir les actions du président de la République. » Il a fait savoir que dès la création de l’Alliance, celle-ci a soutenu la décision de prorogation du mandat des députés qui était selon eux la plus simple décision et non la meilleure. Quant au dialogue national inclusif en cours, il a affirmé le soutien et la participation de l’ARP aux débats car selon lui, notre pays n’a pas besoin de division en ce moment mais plutôt de cohérence et de cohésion pour faire face à l’essentiel même s’il a déclaré que c’est au cours de cette conférence de cadres qu’ils vont harmoniser les position des uns et des autres en vue d’une position commune aussi bien pour la participation aux débats que pour les propositions.

 Mamadou Nimaga

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here