Tiéman Hubert Coulibaly, Pdt de l’ARP : « Nous ne sommes contre personne, nous sommes pour le Mali »

0

Au CRES sis à Badalabougou, dans la matinée du samedi 27 juillet, l’Action Républicaine Pour le Progrès,  a tenu sa première conférence de cadres. L’évènement était présidé par  Tieman Hubert Coulibaly, président de cette organisation politique.

A l’occasion de cette 1ère conférence des cadres, il s’agissait pour les participants de réfléchir et  de proposer un plan d’actions dans les semaines à venir.

Dans son intervention, le président de l’ARP a mis l’accent sur deux points essentiels. Il s’agit du contexte de création de leur regroupement politique et leur analyse sur la vie de la nation.

Selon lui, l’ARP n’a pas été créée sur la base du néant. Il a fallu, dit-il, des mois de réflexion pour se rendre compte de la pertinence de cette initiative. « C’est également eu égard de la vie de la nation que nous avons créé ce regroupement, dont l’objectif est de rassembler tous les Maliens » a-t-il déclaré.

A lui de signaler que l’ARP regroupe en son sein des partis et associations  qui ont soutenu ou non la candidature du président  de la République Ibrahim Boubacar Kéita.  Sans donner la moindre occasion à la confusion, il a clairement fait comprendre, que leurs actions s’inscriront dans le cadre de soutien au président IBK et des actions de son gouvernement. Cependant, il a insisté sur l’impérieuse nécessité d’ouverture comme l’initiative du gouvernement de large ouverture. Sans cela, pense-t-il, les résultats escomptés ne seront pas atteints.

Ensuite, le président Coulibaly a clamé haut et fort que la création de ce regroupement politique n’est motivée par aucun esprit de vengeance. « Nous ne sommes contre personne, nous sommes pour le Mali » a-t-il fait savoir.

Dans cette dynamique, il a souligné que la création de l’ARP a fait objet de beaucoup de critiques et de commentaires. Pour lui, cela est inévitable dans la vie politique, surtout quand l’on veut bien faire les choses pour le plus grand bonheur de tout le monde. «  Nous accueillons bien ces critiques, c’est cela aussi la démocratie » a-t-il déclaré.

Aux dires de Tieman Hubert Coulibaly, la création de l’ARP vise seulement l’apaisement du climat politique de la nation. Car, dit-il, pour éviter le pays de sombrer il faut de la cohésion et de la cohérence  sur la scène politique. Aussi, poursuit-il, il faut faire en sorte que l’économie nationale résiste à cette crise.

Pour justifier davantage le tenant de son argumentation sur la  cohésion et la cohérence sur la scène politique, il dira que rien n’est possible  dans la division et l’émiettement.

Plus loin, après avoir souligné qu’ils ont soutenu le projet de prorogation du mandat des députés, même conscient que c’était pas la meilleure solution pour le Mali mais la plus simple, il dira que le dialogue politique inclusif constitue un évènement majeur pour leur regroupement politique. « Nous posons beaucoup d’espoir sur ce dialogue politique inclusif. Nous y participons à ce débat sous les instructions de nos cadres » a-t-il promis.

Avant de terminer, le président Coulibaly a évoqué la problématique des élections à venir. Dans ce sens, il a insisté sur la nécessité d’impliquer tout le monde dans son processus d’organisation.

Par Moïse Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here