URD : Tout sauf dans l’opposition !

0

Apparemment, l’Union pour la République et la Démocratie (Urd) ne veut plus être dans l’opposition. La formation politique de feu Soumaïla Cissé veut, coûte que coûte être au pouvoir, après avoir passé plusieurs années comme parti de l’opposition. Il s’agira aujourd’hui pour les cadres de l’Urd de participer à la gestion du pouvoir. Ce qui passe obligatoirement par la désignation d’un candidat pour la présidentielle de février 2022. La question fondamentale est de voir si le parti aura un candidat à l’interne ou à l’externe. Pour le moment, rien n’a été décidé.

L’atelier organisé le week-end dernier n’a pu trouver de solutions à cette épineuse question. Il s’agissait de définir les critères de choix du futur candidat du parti. Sur la question, les avis sont partagés. Certains sont pour une candidature interne, par contre d’autres sont favorables à une candidature externe.

Pour la candidature interne, le jeune et brillant avocat, Me Demba Traoré, serait en bonne position. Il fait l’unanimité. Le nom de Amadou Diadié Sankaré est aussi cité pour porter les couleurs du parti. Il vient d’être élu secrétaire général de la Section Urd de Nianfunké à la place de feu Soumaïla Cissé.

S’agissant de la candidature externe, trois tendances sont en jeu. Il s’agit du clan qui soutient l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra, opposé à celui de l’ancien Premier ministre Dr Boubou Cissé ou encore le clan de Seydou Mamadou Coulibaly de Cira-Mali, qui vient de lancer son mouvement dénommé “Benkan-Kura”.

En tout cas, selon l’un des membres influents du parti, l’Urd est fatiguée maintenant d’être dans l’opposition. “Aujourd’hui, personne ne veut que l’Urd soit dans l’opposition. Il faut que nous cherchions le pouvoir. Cela passe obligatoirement par la présentation d’une candidature crédible pour gagner les élections”, précisera-t-il.

  El Hadj A.B. HAIDARA

RPM : Dr Bocary Tréta, candidat naturel à la présidentielle ! 

L’EPM engage la réflexion
Bocary Treta

Le Rassemblement pour le Mali (Rpm) aura bel et bien son candidat à la présidentielle de février 2022. L’ancien parti au pouvoir avec Ibrahim Boubacar Kéïta se prépare activement pour les prochaines élections. Selon l’un des membres du parti, le Rpm désignera en temps opportun son candidat. Et pour lui, la personne la mieux indiquée est Dr Bocary Tréta, président du Rpm. Est-ce un bon choix ? C’est la toute la question. Selon de nombreux observateurs avertis, le Rpm n’a pas trop de chance avec Dr Bocary Tréta pour être à Koulouba en 2022. Il serait mieux pour le parti de penser désormais à un plan B.                                 

 El Hadj A.B. HAIDARA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here