Pharmacie populaire du Mali : Plus de la moitié des recommandations du BVG mises en œuvre

1

Dans son rapport de vérification financière effectuée en 2020, le Vérificateur général avait fait des recommandations à la Pharmacie populaire du Mali (PPM) aux fins de corriger les dysfonctionnements constatés en vue d’une meilleure gestion administrative et financière au sein de ladite structure. Et il revient que 60 % des recommandations du BVG ont été mises en œuvre par la Direction générale de cette entreprise.

C’est en tout cas le constat fait par la mission de suivi des recommandations du Bureau du vérificateur général (BVG). Elle s’est assurée que les recommandations formulées lors de la vérification initiale ont été mises en œuvre et que les faiblesses constatées ont été corrigées. Ainsi, sur 10 recommandations, 6 ont été entièrement mises en œuvre.

Le PDG de la PPM veille à la validation du manuel de procédures administratives, financières et comptables conformément à la réglementation en vigueur, il veille à la certification des états financiers annuels par le commissaire aux comptes de la PPM, respecte les critères du DAO lors de l’évaluation technique des soumissionnaires… Il procède également au paiement des fournisseurs sur les comptes bancaires indiqués dans les documents contractuels ; crée des commissions pour chaque réception et s’assure de la présence effective des membres, et veille à l’adéquation entre les achats de médicaments et les besoins de la PPM.

«Au nombre des recommandations de la mission de vérification, certaines n’ont pu être mises en œuvre comme constaté par la mission de suivi des recommandations», a souligné une note du BVG. Il a ainsi été constaté que le PDG de la PPM ne s’assure pas encore de la réception des commandes avant tout paiement, il ne respecte ni les délais de paiement des fournisseurs de médicaments ni les délais d’utilisation prévus dans le contrat lors des réceptions de médicaments. Tout comme, «il ne respecte pas non plus les modalités de paiement des avances aux fournisseurs, encore moins les modalités de paiement des avances aux fournisseurs», a souligné le bureau.

Gageons que la direction générale de la PPM va rapidement corriger ces dysfonctionnements !

Naby

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!