Vœux de nouvel an du président de l’Urd à la presse : L’Honorable Soumaïla Cissé charge le pouvoir en place

7
Soumaïla Cissé
Soumaila Cissé

Le président de l’Union pour la république et la démocratie Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition, a présenté le samedi, 09 janvier 2016, à la Maison de la presse de Bamako, ses vœux de nouvel an à la presse nationale et internationale. Il a profité de l’occasion pour jeter l’anathème sur la gestion du pouvoir de l’année écoulée.

Le président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé a rendu un vibrant hommage à la presse. Il a laissé entendre : « Je voudrais rendre hommage à la presse : la presse dans son ensemble, dans sa multitude et sa diversité ». « Vous ! Hommes et femmes de médias, je tiens à vous féliciter pour votre « surveillance » de la gestion des affaires publiques. Vos dénonciations des maux et intrigues, vos révélations des « choses de la nuit » constituent un apport inestimable en vue de ma quête de la bonne gouvernance et de la gestion saine des deniers publics

Il a rappelé que les valeurs fondatrices de l’URD sont enracinées dans son attachement indéfectible à la République, à la démocratie, à l’Etat de droit, à la justice et à l’égalité citoyenne. C’est pourquoi, selon lui, l’opposition républicaine ne cessera jamais de dénoncer les dérives qui menacent dangereusement les fondements et les valeurs de notre République. Soumaïla Cissé a regretté que leurs voix soient souvent étouffées par la censure des médias publics mais entendues quand même, grâce aux plûmes, aux ondes et grâce aux courageuses insistances de la presse privée.

Le président de l’URD a déploré la cacophonie autour de la communication gouvernementale sur l’Etat d’urgence qui a finalement été le cadeau désastreux de fin d’année offert aux Maliens pour boucler une année noire. Par ailleurs, il dira que l’URD et toute la communauté nationale et internationale attendent toujours la suite judiciaire réservée aux nombreux scandales de corruption révélés en 2014 et auxquels sont venus s’ajouter ceux de 2015 (engrais frelatés, tracteurs surfacturés, logements sociaux non attribués aux ayant droits…). « Le pays est malade, malade de sa gouvernance, toutes choses qui plongent notre économie dans une dangereuse léthargie. Voilà la situation catastrophique dans laquelle la politique du président de la République et de son gouvernement a plongé le Mali », a regretté Soumaïla Cissé.

Le chef de file de l’opposition a fustigé l’utilisation de l’aide à la presse. Ainsi, il déclara : « C’est pourquoi l’inscription budgétaire pour 2016 de l’aide à la presse de 190 millions de francs CFA dont 90 millions logés à la présidence de la République et 100 millions à votre département de tutelle nous laisse perplexe quant à la sincérité et à la transparence de l’utilisation de cette aide ». Il pense que 2015 comme 2014, la déception a été grande pour notre peuple face aux promesses non tenues sur le plan de la sécurité, du retour de la paix, de l’amélioration des conditions de vie et de l’emploi des jeunes.

Sur le plan sécuritaire en 2015, il a dressé un bilan d’au moins 346 personne tuées au cours d’une centaine d’incidents. Depuis le 20 juin, date de signature de l’accord d’Alger, il dira qu’au moins 170 personnes sont mortes au cours de 44 affrontements armés.
M. Cissé a déploré que l’insécurité s’est installée de façon presque permanente et la peur a gagné nos campagnes et nos villes.

Dramane Coulibaly

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. C’est dommage que seul le parena de Tiébilé Dramé est visible dans l’opposition . Que sont devenus les autres ? N’attendez pas les voeux de fin d’année pour faire l’état des lieux . Une opposition doit etre efficace et surtout visible quand il le faut , c’est regrettable que seul le Parena occupe ce terrain et tout seul à la merci des toutes les qualifications qu’on entend . Espérons que l’opposition élaborera une vraie stratégie de combat en 2016 . Merci et bonne année à tous .

  2. Merci cher Sekou Touré,

    Vous savez, certains compatriotes ne comprennent jusque là pas qu'IBK n'est que le problème et non la solution. Un président qui se met à critiquer, à fustiger son entourage sans pour autant agir dans les actes.
    Il est toujours déconnecté des situations du pays par ses proches selon lui même, et le hic c'est que ces proches grondés par lui même continuent à occuper toujours leur portefeuille en toute tranquillité. Aucune sanction de sa part. Comment qualifié cela si ce n'est pas de la foutaise ou quoi ? Pas de respect pour le peuple.
    Depuis qu'il est au pouvoir, les choses ne font que s'aggraver.
    Heureusement que nous avons au Mali, pour la toute première fois, une opposition responsable qui informe la population des réalités du gouvernement. Les modes de gestion catastrophique, la corruption, le népotisme, les détournements de deniers public, la gestion des affaires du pays par un cercle familiale restreint etc… L'opposition ne laisse passer absolument rien au hasard.
    Au même moment, les maliens vivent le calvaire, manque d'emploi pour les jeunes, pauvreté, insécurité dans le nord, grand banditisme dans le sud, IBK s'en fiche pas mal, il est surtout préoccuper par ses voyages de luxe inutile et complètement vide de sens. Par exemple, il y'a quelques jours, il était en Mauritanie pour les obsèques du fils du président Mauritanien comme si un ambassadeur ou un ministre ne pouvait pas effectuer ce déplacement.

    IBK est une honte,
    une catastrophe,
    une tragédie,
    un président qui ne vaut rien du tout.

  3. Merci cher Sekou Touré,

    Vous savez, certains compatriotes ne comprennent jusque là pas qu’IBK n’est que le problème et non la solution. Un président qui se met à critiquer, à fustiger son entourage sans pour autant agir dans les actes.
    Il est toujours déconnecté des situations du pays par ses proches selon lui même, et le hic c’est que ces proches grondés par lui même continuent à occuper toujours leur portefeuille en toute tranquillité. Aucune sanction de sa part. Comment qualifié cela si ce n’est pas de la foutaise ou quoi ? Pas de respect pour le peuple.
    Depuis qu’il est au pouvoir, les choses ne font que s’aggraver.
    Heureusement que nous avons au Mali, pour la toute première fois, une opposition responsable qui informe la population des réalités du gouvernement. Les modes de gestion catastrophique, la corruption, le népotisme, les détournements de deniers public, la gestion des affaires du pays par un cercle familiale restreint etc… L’opposition ne laisse passer absolument rien au hasard.
    Au même moment, les maliens vivent le calvaire, manque d’emploi pour les jeunes, pauvreté, insécurité dans le nord, grand banditisme dans le sud, IBK s’en fiche pas mal, il est surtout préoccuper par ses voyages de luxe inutile et complètement vide de sens. Par exemple, il y’a quelques jours, il était en Mauritanie pour les obsèques du fils du président Mauritanien comme si un ambassadeur ou un ministre ne pouvait pas effectuer ce déplacement.

    IBK est une honte,
    une catastrophe,
    une tragédie,
    un président qui ne vaut rien du tout.

  4. Merci à Soumi, le futur président du Mali. L’homme responsable, sage et très vigilant.
    Les maliens regrettent mais ce que Dieu fait est toujours le bon choix. Votre tour viendra très bientôt.

    Bonne continuation et surtout restez sur votre position.

  5. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d'un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l'égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n'aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l'a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu'Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d'Ivoire.
    C'était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l'aimable parolier, fin communicateur de l'urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d'humour juste pour détendre de temps à autre l'atmosphère.

    L'urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l'imposteur IBK.
    Vive l'urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

  6. Merci Excellence pour cette brillante intervention synonyme pour nous d’un attachement sans faille aux intérêts des maliens partout ou ils se trouvent. Vous avez fait une analyse parfaite de la situation chaotique que traverse notre pays sous l’égide de cette microbe nommée : IBK. Cette précédente année 2015 a été pour le Mali la pire des années avec à sa tète le pire des dirigeants. Un président qui ne se soucis aucunement de ce que le peuple traverse comme difficulté, qui n’aime que les voyages inutiles à travers le monde sans aucune rentabilité pour le pays. Quelle désolation !!!
    Très sincèrement, un journaliste l’a dit et je le redis : Soumaila Cissé peut faire du Mali, ce qu’Alassane Ouattara est entrain de faire en Cote d’Ivoire.
    C’était incroyable de voir la pertinence et la précision avec laquelle vous répondiez aux questions des journalistes. De passage nous félicitons l’aimable parolier, fin communicateur de l’urd qui a su séduire le public avec un discours hors du commun, plein de sens et d’humour juste pour détendre de temps à autre l’atmosphère.

    L’urd est sur une très bonne voie, celle de la victoire aux prochaines élections, celle de la victoire du peuple malien contre l’imposteur IBK.
    Vive l’urd, Dieu bénisse Soumi Champion.

Comments are closed.