Le nouveau président de l’ASSEP, Bassidiki Touré : « Je m’engage à changer positivement l’image de la presse écrite… »

0

Plébiscité par plus de 120 directeurs de publication à la Présidence de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep), Bassidiki Touré promet de changer positivement l’image de la presse écrite privée au Mali.

Fondateur et directeur de publication du journal « Le Guido », Bassidiki Touré remplace désormais Birama Fall à la présidence de l’Assep. Il a été élu à la faveur d’une assemblée générale ce samedi 14 juillet 2018 au siège de l’Association à Hamdallaye ACI-2000. Secrétaire général du bureau sortant de l’Assep, M. Touré a été acclamé par 120 directeurs de publication présents. Ils validaient du coup la seule liste présentée à ce scrutin. Bassidiki dirige un bureau de 16 membres élu pour 4 ans.

Dans son mot de remerciement, le nouveau président de l’Assep en appelle à la cohésion et à l’esprit de confraternité au sein de la corporation, particulièrement en ces temps d’élections au Mali. Il a rendu un hommage mérité aux doyens et s’est engagé à changer positivement l’image de la presse écrite. A l’en croire, désormais à l’Assep rien ne sera comme avant. « Avec la confiance massive et totale que vous avez portée à ma personne, je saurai répondre. Je vous promets que les choses seront gérées avec la transparence », a laissé entendre M. Touré, avant de poursuivre : « Je vous promets d’instaurer l’espoir au sein de la presse écrite privée. On ne fera rien désormais sans associer tous les patrons de presse. Je ferai tout mon possible pour sortir les patrons de presse de la précarité avec une gestion saine, profitable et équitable des ressources de la faitière ».

Et le président Toure de conclure : « Il est vraiment temps de redonner à la presse écrite privée sa lettre de noblesse. Ensemble nous allons changer l’image de la presse et les conditions des directeurs de publication ».

Soulignons que le nouveau président de l’Assep a la quarantaine révolue. Avec ses 18 longues années d’expérience, (il a commencé le métier de journaliste en 2000), Bassidiki Touré a su donner le meilleur de lui-même pour s’ériger en bon entrepreneur et en exemple pour toute la presse malienne, à travers la gestion sereine qu’il fait de son entreprise « Le Guido ». Et ce n’est pas tout. Il est en harmonie avec tout le monde dans le secteur de la presse malienne d’où un large consensus, avec plus d’une centaine de signatures (une première dans l’histoire de la presse écrite privée), autour de sa candidature.

Conscient des défis énormes qu’il lui faut obligatoire relever, Bassidiki, avec le contour de son équipe composée d’hommes intègres et compétents, entend restaurer l’espoir au sein de la presse privée.

A.Touré 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here