Amélioration de la Santé des Populations : Fana a désormais un centre de santé

0

    S’il y a une région très heureuse en ce début d’année, c’est bien celle de Koulikoro. Après de l’eau pour les habitants de Moribabougou, une piste rurale pour Tienfala et enivrions la commune Guégnéka a désormais son Centre de Santé de Référence (CSREF) digne de cette appellation. C’est le vendredi dernier que ce centre a été inauguré par le président de la République, Amadou Toumani Touré ATT à Fana, en présence des chefs de missions diplomatiques et consulaires, des représentants de la Banque Mondiale, de l’Organisation Mondiale de la Santé, des organisations et institutions internationales, des autorités administratives et politiques de la région de Koulikoro.

    Très tôt le matin, les populations de la commune ont pris d’assaut la devanture du centre pour dire merci au président ATT à travers des slogans sur des banderoles.

    Bâti sur une superficie de 45.900 m2 et pour un coût total de 900 millions de francs CFA, ce centre de santé de référence comporte entre autres, une maternité, deux blocs d’hospitalisation, deux blocs techniques, une morgue, un château d’eau de 10 m3.

LE MAIRE A PROPOS DES REALISATIONS  FANA SOUS ATT

    Dans son discours de bienvenue, le maire de la commune de Guégnéka, M. Abdoul Kader Traoré, après avoir présenté brièvement sa commune qui est située à cheval sur la route nationale 6 (RN6) a rappelé que grâce à l’engagement du président ATT dans la lutte contre la pauvreté, leur cercle a bénéficié des infrastructures comme la reconstruction de la route Nangola-Dioïla et Dioïla-Massigui, la mise en œuvre de la mini adduction d’eau en 2003 et du projet d’adduction d’eau définitive de Fana dont la caution de 27.000.000 FCFA a été entièrement versée par l’opérateur économique Lamine Dembélé, la création des banques de céréales dans toutes les communes du cercle, la construction à Fana et à Massigui de deux marchés à volailles de plus de 180.000.000 FCFA.

    Il a ensuite souligné que ce centre de santé de référence va permettre à la commune de Guégnéka, aux communes voisines et à beaucoup d’autres usagers, en raison de sa position géographique, de profiter des soins et des interventions de qualité. Il a par ailleurs souligné que sur le plan des infrastructures routières, d’autres défis demeurent comme les routes Fana-Dioïla, Fana-Béléko, le pont Fana-Béléko sur le fleuve Bani à Sorokoro, car selon lui, ces deux axes sont les plus importants dans les échanges commerciaux.

UN CENTRE QUI REPOND AUX NORMES INTERNATIONALES

    Dans son intervention, le ministre de la Santé, Maïga Zeïnab Mint Youba, a rappelé le coût total des infrastructures financées à hauteur de 90% par la Banque Mondiale et 10%  par le budget national pour une valeur de 650 millions de nos francs.

    A en croire, Mme la ministre de la Santé, les travaux d’aménagement pour la mise à disposition de l’eau et d’électricité ont coûté environ 65 millions de nos francs et l’acquisition des équipements ont coûté près de 190 millions de FCFA. Pour Mme Maïga, son département a réalisé cet investissement important pour répondre aux missions qui lui est assignées dans le cadre du programme de développement socio-sanitaire, à savoir l’accessibilité géographique aux services de santé des districts sanitaires et l’amélioration de la qualité des services de santé.

    Si l’on en croît à Mme le ministre de la Santé, la réception de cette nouvelle structure intègre Fana dans le cercle des centres de santé de référence répondant aux normes internationales. Selon elle, outre les consultations, les hospitalisations en médecine et en chirurgie, les patients bénéficieront sur place de soins dentaires et ophtalmologiques, les examens complémentaires en laboratoire et en radiologie sont désormais possibles. Et les femmes souffriront moins à travers la disponibilité d’une nouvelle ambulance pour organiser prioritairement les transports des urgences obstétricales. Elle a par ailleurs souligné qu’une attention particulière sera accordée aux éventuelles victimes d’accidents de la RN6 dont le nombre s’élève à 386 cas avec malheureusement 13 décès en 2006.

    Elle a ensuite signalé l’effort exceptionnel consenti pour le renforcement en nombre et en qualité du personnel chargé d’animer ce centre, à savoir deux nouveaux médecins dont un à compétence chirurgicale, trois techniciens supérieurs spécialisés en ophtalmologie, radiologie, et en anesthésie réanimation, quatre techniciens supérieurs de santé publique et un attaché d’administration.

    Selon Mme la ministre de la Santé, les anciens locaux du centre de santé de référence n’ont pas été oubliés, ils sont en mutation pour devenir le centre de santé communautaire central de Fana qui prendra en charge les besoins de santé de base des populations. Elle a ensuite saisi cette opportunité pour rapporter aux autorités administratives, aux élus, aux organes locaux de gestion de la santé et aux leaders communautaires que le combat pour un système de référence évacuation performant n’est pas encore gagné à Fana. Pour elle, les tares ont pour non entre autres: baisse dans l’engouement communautaire, irrégularité dans le paiement des cotisations, insuffisance de suivi du système et irrégularité dans la tenue des instances.
    Elle a par ailleurs exhorté le personnel socio-sanitaire et l’ensemble des usagers à faire le meilleur usage de ces infrastructures et à tirer le meilleur profit de ce nouveau centre de santé de référence.

ATT ANNONCE UN VASTE PROGRAMME D’ADDUCTION D’EAU

    Dans son discours d’inauguration, le président de la République a salué et félicité les populations du cercle de Dioïla et de la commune de Guégnéka ainsi que la commission d’organisation pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il a ensuite félicité le ministre de la Santé, ses collaborateurs et l’entreprise qui a réalisé les travaux. En réponse au maire qui a énuméré les défis, le président de la République a rassuré que le raccordement route Fana-Dioïla sera réalisé, avant de préciser qu’il a pris bonne note par rapport à l’éclairage public de Fana. Il a ensuite précisé que les travaux complets par rapport à l’adduction d’eau pour Fana vont démarrer en 2007 le financement est acquis et les études sont en cours. Selon lui, en plus de Fana une partie du sud (entre autres, Kadiolo, Bougouni, Kati, Yanfolila), sera concernée par le vaste projet d’adduction d’eau.

MOTIONS DE REMERCIEMENT

    Cette cérémonie d’inauguration a été l’occasion pour les habitants de la commune de Guégnéka de remercier le président ATT pour les réalisations.
Ainsi, les chauffeurs et transporteurs de Fana ont tenu à remercier le président ATT pour la construction de ce centre de santé de référence à Fana qui est situé à cheval sur la RN6, parce qu’ils sont témoins et victimes des accidents sur cette route avec 389 cas d’accidents en 2006.

    Le chef de village de Fana a aussi salué la réalisation de cette nouvelle structure sanitaire qui va améliorer le prise en charge des accidentés de la route.

    Les jeunes et les agriculteurs de Fana ont remis un diplôme de reconnaissance au président pour matérialiser leur remerciement.

Dado CAMARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER