Fondation glaucome et cataracte : Une guerre à l’ombre contre les maladies de l’œil

0

Lors d’un point de presse animé par Arouna Mory Coulibaly, président la Fondation glaucome cataracte-Mali, les hommes de médias ont été informés de l’existence de cette Fondation. Peu connu sur le plan national et international, elle bat un travail d’Hercule dans l’ombre en matière de lutte contre les maladies de l’œil.

 

La lutte contre les maladies de l’œil au Mali prend une autre forme. Après les autorités nationales, la Fondation glaucome cataracte-Mali d’Arouna Mory Coulibaly s’est engagée dans le combat depuis 2013. Ce papetier, après sa mauvaise expérience face à le glaucome, qui lui a ôté la vue, s’est senti dans la nécessité de mener une lutte sans merci contre cette maladie et autres pathologies de l’œil comme la cataracte afin de limiter leurs dégâts.

“Au moment où je m’étais suis rendu compte de ma maladie, c’était trop tard, j’ai perdu la vue. Après réflexion, j’ai senti la nécessité de faire quelque chose pour lutter contre cette maladie qui m’a privé de la vue. C’est ainsi qu’il m’est venu à l’idée de mettre en place une Fondation pour venir en aide à ceux qui sont atteints par cette maladie et prévenir les autres afin qu’ils pussent l’éviter. C’est cette initiative qui a abouti à la création de la Fondation glaucome cataracte-Mali”, s’est-il justifié.

Le but de cette Fondation est combattre le glaucome et la cataracte au Mali et en Afrique en plaidant la cause des couches démunies atteints de cette maladie, en vue de leur faciliter l’accès aux soins nécessaires. Conformément à son engagement, l’homme ne cesse d’agir afin de limiter les dégâts de ces maladies.

Reconnue et active sur le plan national, la fondation a posé beaucoup d’actes allant dans ce sens. Depuis sa création en 2013, la Fondation glaucome cataracte-Mali n’a pas rompu avec la sensibilisation et les conseils sur le glaucome et la cataracte.

Aussi, elle entretient des partenariats avec des centres de santé spécialisés pour une meilleure prise en charge des personnes atteintes par les maladies de l’œil. En plus de ceux-ci, la Fondation glaucome cataracte-Mali fait sa priorité l’éducation des victimes de ces maladies.

Par sa détermination à combattre ces maladies, la Fondation de M. Coulibaly n’a pas attendu de financements extérieurs pour mettre en action ses intentions contre ces maladies. “Depuis la création de la Fondation nous ne travaillons que sur fonds propres, nous n’avons pas encore bénéficié du soutien d’aucun bailleurs de fonds et nous mènerons ce combat du mieux que nous pouvons”, assure le président.

Une initiative qui a besoin d’être soutenue par les autorités nationales, par d’autres partenaires compte tenu des dégâts causés par les maladies de l’œil au Mali.

Youssouf Coulibaly

 

PARTAGER