Hôpital du Point G : Cinq malades cardiaques opérés avec succès

5

Le Centre hospitalier et universitaire du Point G, qui bénéficie de l’assistance du CHU d’Angers (France) depuis 40 ans dans le cadre d’une coopération sanitaire, a opéré avec succès cinq malades cardiaques.

En fin de séjour à Bamako après une semaine d’intenses activités pour soulager des malades souffrant du cœur et qui nécessitaient une opération chirurgicale, la mission d’Angers, conduite par Pr. Dominique Chabasse, a été félicitée par nos autorités sanitaires. C’était le samedi 25 octobre 2014 au cours d’une cérémonie présidée par le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Salif Samaké, en présence du Directeur général adjoint de l’hôpital du Point G, Dr. Moussa Sanogo.

Après avoir magnifié la coopération sanitaire entre Angers et l’hôpital du Point G, Dr. Moussa Sanogo a expliqué que l’objet de ce partenariat est de donner un coup d’accélérateur à l’opération de cœur. Il a remercié l’équipe du Point G pour le travail qu’elle ne cesse d’abattre pour soulager nos malades.

Pour sa part, le Pr. Dominique Chabasse, chef de la mission, a rappelé que la coopération sanitaire entre Angers et l’hôpital du Point G date de longtemps. Il a noté que tout doit être mis en œuvre pour que cette coopération puisse être pérennisée et prise au sérieux. Il a souhaité qu’elle s’étende aux laboratoires pour qu’ils retrouvent un niveau important dans le domaine de la santé.

Soulignant les difficultés que rencontre l’hôpital du Point G, notamment dans la prise en charge de certains malades, Salif Samaké a, au nom du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, félicité l’excellente coopération qui existe entre le CHU d’Angers et le CHU du Point G, avant de rappeler que le Mali dispose de deux chirurgiens.

Il a fait savoir que le département de la Santé est confronté à des difficultés dans l’évacuation de certains malades à l’étranger, au regard du coût très élevé. Il a assuré que le département de la Santé accompagnera le processus en cours et compte donner un nouveau visage à ce projet à partir de 2015.

Auparavant, la délégation a visité 5 enfants qui ont bénéficié gratuitement d’une chirurgie cardiaque et qui se portent mieux après leur opération. Il s’agit de Mohamed Sow, âgé de 5 ans et Djélika Coulibaly (7 ans) qui ont subi leur opération la semaine dernière. Les trois autres, Assitan Doucouré, Gaoussou Coulibaly (3 ans) et Alou Samaké (4 ans), avaient subi leur opération en décembre 2013.

Présentement, l’hôpital du Point G dispose de moyens techniques et humains pour faire face à des chirurgies cardiaques dont le premier noyau est dirigé par Dr. Coulibaly, chirurgien. En attendant la création de l’Institut national de cardiologie souvent évoquée.

Fombus

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. jeremie dit :franchement pourri!!! c est pas mcdo ou buegrr king qui va vous tue9 c est comme dire c est la cigarette qui la tue9.pour moi c est les comportements a exce8s qui sont dangereux y en aui sont mort de la meme chose alors qu il n ont jamais mis les pied dans un mcdo.et alors la cerise sur le gateau devenir ve9ge9tarien mais putin j ai envi de leur mettre des baffes

  2. L’exposition aux multiples ondes, radio wifi, te9le9phones poelabtrs, micro-ondes ect ne seraient ils pas pour quelque chose? L’alimentation, le stress au travail,la solitude du aux exodes rurales , les crises e9conomiques ne favorisent ils tout cela?L’alcool, la cigarette, me9dicaments et les additifs alimentaires? ect ectLes e9tudes-constat il y en a des milliers e0 mon avis, mais de8s qu’il s’agit de dire e0 quoi c’est dfb ou de faire de vraies e9tudes inde9pendantes il n’y a plus personne et l’affaire de me9diator est le plus grands des re9ve9lateurs .Le proble8me c’est que les meames groupes qui produisent tout e7a sont les meame qui paient les e9tudes et les recherches. Aussi, si un chercheur qui est subventionne9 par un e9tat fait des e9tudes et de9couvre la nocivite9 d’un produit, d’une eau, d’un gaz ou autre et que cela ne fait pas les affaires de ce cet e9tat, c’est simple, ce dernier fait pression et menace de couper les cre9dits ou subventions accorde9s aux chercheurs et la messe est dite.Les chercheurs sont sense9s œuvrer pour la sciences et finissent par eatre re9duits e0 œuvrer pour les cre9dits et subventions. Il y a une tre8s grande hypocrisie sur le sujet, des chercheurs corrompus et des citoyens et consommateurs le9se9s. Ce n’est pas pour demain que e7a va changer

  3. Voila une nouvelle qui me rejoint!!!

    Mettre nos hopitaux au norms internationals au lieu d’acheter un avion pour le seul confort d’un seul type…

    Bravo aux chirurgien, en esperant que ce sont bie ndes maliens ❓

Comments are closed.