Lutte contre la Fistule Vesico-Vaginale au Mali : La Turquie et le Mali se donnent la main

0

Dans le but d’éradiquer la maladie de la Fistule Vesico-Vaginale au Mali, plusieurs experts turcs et maliens se sont donnés la main à travers une vaste campagne d’opération chirurgicale, à travers laquelle 28 femmes atteintes de la Fistule ont étés prises en charge gratuitement.

 La première phase a concerné 21 malades au niveau du CHU du point-G et 7 à Ségou. Dans les lignes qui suivent, le chef de la délégation turque, M. Huseyin Kapu, médecin chirurgien, et le chef de service d’Urologie du Chu du point-G, le professeur Tembely Aly Douro, nous en disent plus.

« Cette première édition d’échange d’expériences avec nos frères maliens  se déroule très bien. Nous avons décidé de prendre en charge gratuitement 28 patients jeunes dont 21 à Bamako et 7 à Ségou. Les personnes ciblées sont celles qui n’ont aucun moyen de se faire soigner », a précisé M. Huseyin, responsable de la délégation turque. Et d’ajouter que la fistule vesico-vaginale est une maladie très grave et que les femmes atteintes sont pour la plupart rejetées par leur mari et ignorées par leurs parents.

Il a vivement salué ses frères maliens avec une mention très spéciale pour le Dr Honoré Berthé. Il a par ailleurs signalé que désormais, chaque année, l’association internationale « ESAFED-SAHIDEK » compte envoyer une équipe de chirurgiens pour la même mission.

« La Fistule Vésico-Vaginale se définit comme une communication pathologique acquise entre la vessie et le vagin dont la conséquence est la perte continue des urines par le vagin. Cette définition, notons-le, est restrictive car la < FISTULE VESICO-VAGINALE AFRICAINE > englobe une multitude de lésions anatomiques qui ont en commun non seulement la perte continue des urines mais qui de surcroît sont une complication de l’accouchement. C’est dire qu’il s’agit de la fistule obstétricale », nous a à son tour expliqué le chef de service d’Urologie du CHU du point-G, M. Tembely Aly Douro, chirurgien Urologue, Endo-Urologue, Andrologue. Il ajoutera que les fistules d’origine néoplasique (cancer du col utérin, cancer de vessie) ; les fistules d’origine infectieuse (Maladie deNicolas Fabre) ; les fistules d’origine traumatique (liées à lachirurgie gynécologique – césarienne, cure de prolapsus, hystérectomie, pose de forceps etc.) sont exclues de cette définition.

Le professeur Tembely a salué l’initiative de l’association internationale « ESAFED-SAHIDEK ». Et de dire que « Ce partage d’expériences est très bénéfique pour nos sœurs fistuleuses qui n’ont pas les moyens de se faire soigner.».

 

Deux patientes bénéficiaires de cette intervention chirurgicale au niveau du CHU du point-G ont vivement salué l’initiative et se sont dites très heureuses. Selon elles, n’eut été l’aide de l’association internationale « ESAFED-SAHIDEK », elles n’allaient jamais être guéries de cette grave maladie.

Tout en saluant cette belle initiative, nous disons « vivement la prochaine édition ! » au nom de la coopération Mali-Turquie.

KANTAO Drissa

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER