Mali : Montée inquiétante des cas de Covid-19

2

Le Coordinateur national de la lutte contre la pandémie, Pr Akory Ag Iknane attire l’attention sur une situation préoccupante à laquelle il faut une réponse adéquate. À cet effet, il conseille de renforcer la surveillance au niveau des frontières et d’éviter tout relâchement dans le respect des mesures barrières

Au moment où les pays les plus contaminés par la Covid-19, notamment ceux du Nord, font face à une deuxième vague de contamination avec beaucoup de difficultés, on est aussi en droit de s’inquiéter pour notre société car on assiste présentement à une augmentation des cas confirmés de coronavirus. Dans la semaine (du 16 au 21 novembre), notre pays a enregistré 306 cas de Covid-19.

Quelle explication peut-on donner à cette fulgurance du virus de la pandémie ? Ne faudrait-il pas continuer à respecter rigoureusement les mesures barrières ? À ces interrogations, le directeur général de l’Institut national de santé publique (INSP) et coordinateur national de la lutte contre la Covid-19, Pr Akory Ag Iknane, a apporté des éléments de réponse.
Selon lui, il est trop tôt pour parler d’une reprise de l’épidémie. Mais il se veut, on ne peut plus clair sur la situation assez préoccupante qui nécessite un renforcement des mesures barrières et aussi la prise des dispositions administratives et législatives fortes.

Lire aussi: Mali: Plus de 70 nouveaux cas de Covid-19 ce lundi

Il juge utile de renforcer également la communication et d’imposer le respect du règlement sanitaire international. Le Pr Akory estime que cette augmentation des cas se justifie par l’ouverture de nos frontières terrestres et aériennes. «Nous avons eu beaucoup de cas importés surtout dans les mines », revèle le coordinateur national de la lutte contre la pandémie, avant de dire que le seul site de Fékola a enregistré 213 cas, soit 4,5% de l’ensemble des cas enregistrés dans notre pays. À cela, dit-il, s’ajoutent les cas communautaires liés aux grands regroupements.

………LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Je pense que beaucoup de maliens et d’africains pensent que cette épidémie ne peut en aucun cas les toucher. Erreur. Cette épidémie ne fait pas de différence entre nationalités ou couleur de peau. Des gestes barrières devraient être strictement observés et au besoin la possibilité d’un reconfinèrent ou d’un couvre-feu. Il est temps et même grand temps que les citoyens prennent au sérieux cette épidémie qui est en train de faire des ravages partout dans le monde. Au ca contraire, on ne le souhaite pas, l’on devrait s’attendre au pire. A bon entendeur, salut !

  2. C’est tellement grave !!! On a même l’impression que personne n’y croit vraiment. Que le Seigneur nous protège.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here