Ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille : Les femmes leaders et les maitres des écoles coraniques sensibilisés sur le Covid-19

0

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19, le ministère de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a procédé, le jeudi 4 juin dernier, dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information pour femmes et enfants (CNDIFE), au lancement de ses activités de sensibilisation des femmes leaders et des maîtres coraniques sur le Covid-19. La cérémonie était présidée par le représentant du ministre Moussa B. Tamboura, en présence du représentant du maire de la commune III, Mamadou Kouyaté.

Après les mots de bienvenue du coordinateur des chefs de quartier, le représentant du maire de la commune III du district de Bamako s’est réjoui de l’organisation de cette activité à l’intention des femmes leaders et des maitres des écoles coraniques de sa commune. Selon lui, cela permettra d’organiser des ripostes afin de bien contenir cette pandémie qui secoue le monde entier.

À sa suite, le représentant du ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a remercié et félicité tous les partenaires qui ont accompagné notamment le Plan Mali. Et de rappeler que la maladie à coronavirus appelée Covid-19 est une nouvelle maladie, qui a fait son apparition en fin 2019, à Wuhan en Chine. « Le COVID-19 est actuellement devenu une pandémie.  Ses effets négatifs se font ressentir lourdement sur le plan sanitaire, socio-économique, politique et culturel dans le monde entier », a-t-il déploré.

En plus du ralentissement du commerce mondial, il dira que les mesures de confinement liées à la pandémie ont déclenché un choc sur la demande et l’offre, l’état psychologique des enfants, et occasionnent une multiplication des cas de violences basées sur le genre. Et de poursuivre que la crise sanitaire du Covid-19 est en train de se transformer en une crise socio-économique majeure, car tous les pays concernés ont pris des mesures, selon leurs contextes respectifs pour y faire face.

En effet, dit-il, depuis l’annonce des deux premiers cas le 25 mars 2020, le chiffre continue malheureusement de progresser. « À ce jour, nous avons franchi la barre des mille cas.  Notre pays, le Mal ne fait pas exception. Il subit les effets néfastes de la pandémie », a-t-il laissé entendre.Il ajoutera que pour pallier les effets néfastes de cette maladie, le président IBK a pris un certain nombre de  mesures comme barrière de prévention notamment la fermeture des frontières aériennes et terrestres ; la fermeture des boites de nuit et bars danse ; l’interdiction des ateliers, colloques et réunions ; la limitation du nombre de personnes à 50  au maximum dans les regroupements à l’occasion des cérémonies à caractère social;  le couvre-feu de 21 h à 5 h du matin;  la fermeture des écoles;  la distanciation sociale (un mètre entre les personnes).

À ses dires, pour soutenir les populations et les travailleurs des secteurs publics et privés, le président a annoncé une série de mesures sociales, dont la prise en charge des factures d’eau et d’électricité des personnes les plus démunies pour les mois d’avril et mai 2020 ; la distribution gratuite de céréales et d’aliments bétails aux populations vulnérables touchées par le Covid-19 ; la fabrication de masques lavables par des artisans locaux ; le programme présidentiel « un Malien, un masque ».

À le croire, en dépit de ces mesures salutaires, tous les secteurs porteurs ainsi que la majorité des emplois pour les femmes l’épanouissement des enfants, et les conditions de vie des familles sont affectés par la crise. Et de poursuivre que son département avec l’appui de ses partenaires se propose de mener certaines activités qui visent à informer et sensibiliser les populations en général, mais surtout les femmes et les enfants en particulier, sur les mesures barrières ; doter des organisations de femmes, les écoles coraniques et les enfants de la rue en kits de prévention ; renforcer la résilience des femmes aux conséquences de la pandémie.

Pour finir, il a insisté particulièrement sur le respect des mesures à savoir le port du masque dans les lieux publics ; éviter de se serrer les mains ; tousser ou éternuer dans son coude ou utiliser un mouchoir à usage unique ; éviter les accolades et les embrassades ; se laver régulièrement les mains au savon ; utiliser le gel hydroalcoolique.

Mama PAGA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here