Recherche – Santé : le Pr. Akory Ag Iknane aux commandes de l’Institut National de la Santé Publique

0

 Créé par l’ordonnance N°2019 – 011/P-RM du 27 mars 2019, l’Institut National de la Santé Publique a désormais  un directeur général. Il a été investi à ses fonctions, le vendredi 20 septembre,  à l’ancien INRSP  par le Ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé.

Le nouvel INSP est le fruit de la fusion  de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA), le centre de recherche et de documentation pour la survie de l’enfant (CREDOS), le centre de développement des vaccins (CVD), le département des opérations d’urgence en santé publique (DOU – SP), le Centre National d’Appui à la Lutte contre la Maladie (CNAM) .

L’INSP aura pour mission principale, selon une note technique distribuée à la presse, de veille sanitaire et de surveillance épidémiologique  afin de détecter à temps les risques sanitaires et de  lancer l’alerte, de  gérer les ressources sanitaires,  notamment les stocks de produits biologiques, les équipements et les matériels nécessaires à la protection des populations face aux menaces sanitaires graves.

Dans ce sillage, il veillera à l’application du règlement sanitaire international (RSI) 2005 et à la mise en œuvre du programme de sécurité sanitaire mondiale au Mali, à la promotion  de la recherche médicale et pharmaceutique en santé publique…

Outre, l’INSP est  chargé d’évaluer les informations sur les effets inattendus ou toxiques des médicaments et des vaccins, de coordonner la mise en œuvre des interventions de surveillance et riposte   des maladies au niveau national, de développer de l’enseignement et de la recherche

Pour le nouveau  directeur général de l’INSP, Pr Akory Ag Iknane, cette nouvelle structure vient en réponse au souci de bâtir une architecture organisationnelle solide, fonctionnelle et efficace. Il s’est  engagé à faire de   l’INSP  le socle de l’expertise en matière de santé qui servira  le développement socio sanitaire durable  du Mali.  Aussi, dit-il,  l’INSP  fera une veille sanitaire, la recherche et la formation ; le tout au service des populations maliennes.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here