Recrudescence des cas de covid-19 au Mali : Le gouvernement invite la population à respecter les mesures barrières

0

Hier, mercredi 09 décembre 2020, les membres du gouvernement étaient face à la presse, à la Primature sise à la cité administrative de Bamako pour annoncer les mesures prises par le gouvernement en Conseil des ministres contre la propagation de la Covid-19. Ces mesures sont entre autres : le port obligatoire de masque en public, le lavage des mains au savon, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et le respect de la distanciation physique. Par ailleurs, les membres du gouvernement ont fait savoir qu’une commission multi-acteurs sera mise en place afin de créer une synergie d’actions face à la maladie.

Ce point de presse était animé par le ministre du Travail et de la Fonction publique, Porte- parole du Gouvernement, Me Harouna Toureh, la ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby et de celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré. Selon le conférencier, Me Harouna Toureh, en dépit des mesures édictées par le Conseil supérieur de la défense nationale, tenu le 1er  décembre 2020 et consacré exclusivement à la situation de la COVID-19, le Mali a enregistré, entre le 1er  et le 8 décembre 2020, 729 cas positifs dont 24 décès. « Cette évolution indique que notre pays fait face à une nouvelle vague plus importante et plus préoccupante que celle observée au cours du premier semestre de l’année 2020 », a-t-il dit. Par la voix de Me Harouna Toureh, le Gouvernement invite les populations à l’observation stricte desdites mesures, notamment le port obligatoire de masque en public, le lavage des mains au savon, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique, l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes et le respect de la distanciation physique. En outre, en collaboration avec la Croix-Rouge, il dira que des équipes seront déployées dans les marchés afin de sensibiliser les usagers. Par ailleurs, il a précisé qu’une commission multi-acteurs (composée d’agents de santé, de la société civile, des leaders religieux, des hommes et femmes de media) sera mise en place afin de créer une synergie d’actions face à la maladie. Enfin, il a souhaité la sensibilisation dans les mosquées, dans les églises et dans les écoles afin que les mesures barrières soient respectées. A sa suite, la ministre de la Santé et du Développement social, Dr. Fanta Siby a fait savoir que la situation de la maladie à coronavirus est grave. Avant d’ajouter que du début de la maladie au Mali à nos jours, il y a eu 5135 cas positifs. A l’en croire, des dispositions urgentes seront prises pour renforcer les moyens humains et matériels nécessaires à la mise en œuvre du Plan de riposte du Gouvernement. Selon elle, Bamako regorge le maximum de cas de covid. Quant au ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré, il a fait savoir en langue Bambara qu’à compter du lundi 14 décembre 2020, un système de rotation des agents sera mis en place dans les services publics.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here