Atelier de validation des TDR au Mali: Le bon prélude de la concertation nationale

0

La décision de faire valider les termes de référence traduit la volonté des nouvelles autorités de mieux préparer les assises à venir et de bien amorcer cette étape cruciale de l’histoire de notre pays

Les Maliens se sont retrouvés, en nombre, samedi au Centre international de conférences de Bamako (CICB) pour parler du Mali. L’atelier de validation des termes de référence de la concertation nationale fut l’occasion d’échanges féconds qui traduisent la volonté de nos compatriotes d’écrire ensemble une nouvelle page de notre histoire commune.

Au cours des débats, des recommandations pertinentes ont été formulées et le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) a promis de les prendre en compte pour la bonne tenue des assises prévues du 10 au 12 septembre prochain.

C’est le 1er vice-président du CNSP, le colonel Malick Diaw qui a présidé samedi au CICB, les cérémonies d’ouverture et de clôture de l’atelier de validation des termes de référence pour l’organisation de la concertation nationale sur la Transition. Il avait à ses côtés, le gouverneur du District de Bamako, Baba Hamane Maïga et le maire de la Commune III, Mme Djiré Mariam Diallo.

Dans ses mots de bienvenue, le maire de la Commune III a rappelé que cet évènement va permettre de préparer les assisses nationales pour la mise en place des organes de la Transition. Mme Djiré Mariam Diallo dira que leur succès passe par une appropriation par chacun de la feuille de route qui va en découler. Le 1er vice-président du CNSP a, dans son discours d’ouverture, indiqué que depuis le 18 août 2020, «nous abordons une nouvelle ère de l’histoire de notre pays».

Selon le colonel Malick Diaw, cette étape cruciale nécessite une profonde réflexion et une implication de l’ensemble des filles et fils du pays. «C’est pourquoi, en prélude de la concertation nationale, nous avons tenu à organiser cet atelier de haut niveau à Bamako et dans les capitales régionales. Ces phases régionales répondent à l’exigence de l’inclusivité tant souhaitée par les Maliens», a insisté le 1er vice-président du CNSP, ajoutant que c’est d’ailleurs tout le sens que le Comité veut imprimer désormais à la marche de notre pays.

………LIRE LA SUITE SUR LESSOR.SITE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here