Bamako : Une marche ce 20 janvier pour demander le départ de l’armée française

8

Les membres du mouvement « yerewolo, debout sur les remparts » étaient devant la presse, le dimanche 17 janvier 2021, à la maison de la presse, afin d’informer les journalistes sur la marche qu’ils comptent organiser le 20 janvier 2021 pour demander le départ de l’armée française du territoire malien. Adama Ben Diarra dit Ben le cerveau, un des membres actifs du mouvement et membre du Conseil National de Transition, a saisi l’occasion pour lancer une flèche dans le jardin du président du CNT, colonel Malick Diaw qui a élaboré un communiqué faisant savoir qu’ils ne sont liés ni de près, ni de loin à la marche anti-armée française qui se pointe à l’horizon.

Les membres du mouvement « yerewolo, debout sur les remparts » sont déterminés à chasser l’armée française du territoire malien. Ils organisent une grande marche, le mercredi 20 janvier 2021 pour demander aux soldats français de rentrer chez eux. Selon le porte-parole du mouvement, Siriki Kouyaté, l’armée française n’a plus sa raison d’être au Mali et doit rentrer chez elle. Il a fait savoir que leur position ne faiblira jamais sur cette question et ceux qui tentent de les dissuader se trompent de combat. Il les a invités à les rejoindre lors de la marche du mercredi pour qu’ensemble, ils chassent les soldats français du territoire malien. « Notre combat n’a pas commencé avec le Conseil National de Transition et ce n’est pas à cause des 1 500 000FCFA de salaire mensuel des membres du CNT que je vais changer de position. Si la transition est aujourd’hui crédible, c’est grâce à nous. Nous ne sommes pas des Playstations qu’on téléguide. Il y a des individus qui sont nés pour être des esclaves et nous ne faisons pas partie de cette race. Nous avons deux sortes d’ennemis : ceux tapis dans l’ombre à l’intérieur du pays et ceux de l’extérieur. Nous devons tous les combattre avec les mêmes armes. Nous avons combattu IBK et nous combattrons tous ceux qui essayeront de marcher sur ses traces », a largué Adama Ben Diarra dit Ben le cerveau, avant d’annoncer qu’il ne touchera à aucun centime de son salaire au sein du CNT et qu’après la transition, il organisera une conférence de presse afin d’informer l’opinion nationale et internationale de ce qu’il fera des 27 millions que chaque membre du CNT touchera à la fin de la transition. Il a promis qu’il les utilisera dans des œuvres utiles. Concernant la marche du 20 janvier, il a fait savoir qu’il l’organisera dans le but de chasser du territoire malien, l’armée française qui, selon lui, n’est présente que pour piller le pays et les ressources qui s’y trouvent. Adama Ben Diarra dit Ben le cerveau a rappelé que le premier président du Mali indépendant, le président Modibo Keïta, en chassant l’armée française du Mali aux premières heures de notre indépendance, a prédit que les Français reviendront au Mali par le biais des ennemis du Mali. Aux dires de Ben le cerveau, la prédiction de l’ancien président s’est réalisée. Il a ajouté qu’ils se battront pour  les (ennemis) chasser  de nouveau afin de rendre au Mali sa grandeur et aux Maliens leur dignité qui, selon lui, est bafouée. Il a précisé qu’ils ne sont pas des anti-français, mais qu’ils sont contre la politique esclavagiste de la France. Adama Ben Diarra a lancé un vibrant appel à l’endroit de tous les Maliens afin qu’ils sortent massivement le mercredi 20 janvier 2021 pour montrer à l’armée française qu’elle n’a plus sa raison d’être sur le territoire malien et qu’elle quitte le plus vite possible.  Signalons que deux membres du mouvement des gilets jaunes de la France ont effectué le déplacement pour prendre part à cette marche. Sébastien Perimony et Yannick Caroff ont décrié la politique française en Afrique et ont rassuré les membres du mouvement « yerewolo debout, sur les remparts » qu’ils sont en train de mener une lutte commune et qu’elle portera ses fruits. Ils ont informé qu’une large partie de la population française est contre la présence de leur armée sur le sol malien, tout en indiquant que l’armée française a montré son inefficacité sur le sol malien depuis le début de l’intervention en 2012. Selon eux, tous ceux qui soutiennent l’idée selon laquelle les Français sont au Mali pour défendre les intérêts des Maliens sont des ennemis du Mali. Ils ont affirmé que la France est la pire ennemie des Africains et ont démontré que ce sont les anciennes colonies de la France en Afrique qui occupent « le ventre mou du classement des pays les plus pauvres d’Afrique. »

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. LA FRANCE VIT SES DERNIERES HEURES DE PAIX AU MALI ET SES DERNIERS MOMENTS EN AFRIQUE !

    LA FRANCE TUE LES MALIENS ! NOUS NE POUVONS PLUS L’ACCEPTER !

    FRANCE DEGAGE ! FRANCE DEGAGE ! FRANCE DEGAGE !

    Oui à de nouveaux partenariats, oui à de nouveaux accords gagnant-gagnant, oui à l’exploitation de nos ressources contre le transfert de technologie et partage de savoir faire !

    NON À LA PREDATION, AU PILLAGE ET AUX ASSASSINATS !

    FRANCE DEGAGE ! FRANCE DEGAGE ! FRANCE DEGAGE !

  2. Le mendiant ne peut pas se révolter , on ne gagne le respect qu’en réalisant des choses.
    Soundjiata a marqué son époque , le Mali se complaît à se remémorer cette époque…

    ARRÊTEZ D’ÉCOUTER LES GRIOTS

  3. Je demande aux forces de l’ordre de prendre leurs dispositions face à ces gueulards vulgaires , combien de fois ils vont en France pour se faire soigner ou envoyer leur progéniture aux études dans ce pays, vraiment il faut qu’on essaye de faire du sérieux dans ce pays

    • Tres vrai ama, merci pour la verite, nous devrons regarder la verite en face et faire du serieux dans note pays! Merci.

  4. Yacouba Coulibaly ne jouons pas avec la vie de notre Nation, la destabilisation du Mali a commence avec celle de la Libye car ATT a refuse de courber le dos a Sarkozy et que Khadafi etait une menace pour lui car il a recu des pots de vin de ce dernier et surtout que les deux ATT et Khadafi s’entendaient tres bien. Alors Sakozy le voleur et le corrompu avec le raciste Alain Juppe ont amene la tres grande corrompue Hilary Clinton a convaincre les deux idoits OBAMA et BIDEN et ensuite le voyou David Cameron de suivre le chemin trace. Alors ils ont tue Khadafi ont cree un coup d’Etat contre ATT et ont laisse le chemin aux rebles et Jihadistes pour envahir le Sahel en entier afin que tout tombe et que tout soit occupe par la France Imperialiste et Neo-Colonisatrice. Les Allies de l’OTAN se sont mis ensemble pour detruire la Libye et destabiliser le Mali, le Niger, le Burkina-Faso, le Tchad et le Nigeria.

  5. Le complot contre notre pays a été monter depuis l’Élysée en 2012, ils ont complices avec MNLA le 17janvier 2012.

    • L’Elysee (Sarkozy/Juppe), la Maison Blanche (Obama/Biden/Hilary) et le 10 Down Street (David Cameron) ont tous joue dans ta destabilisation donc les allies de l’OTAN ont conjugue leurs forces contre la Libye et le Sahel et la detablisation en 2012 continue.

  6. Pauvre Issa Kaou NDJIM, Dr FOMBA et Ben qui sont de véritables pingouins, des hommes sans cerveau et sans aucune référence. Comment peut-on être en porte à faux avec soit même d’un moment à l’autre sans scrupule? Le premier pour avoir violé les textes de son pays en s’installant sur un domaine aéroportuaire et les autres demandant le départ des troupes étrangères alors que l’armée malienne n’existe pas, elle n’a ni troupes suffisantes , ni formations adéquates et adaptées et ni équipements, avec de telle armée que deviendrait notre pays après le départ des troupes étrangères? Ce serait le chaos total et le pays serait entre les mains des narcotrafiquants et des terroristes, cela est sans aucune équivoque. Même les séparatistes ne pourraient pas aider le Mali car ils sont impuissants depuis très longtemps et c’est la France qui les ont mis en selle lors de la libération de Konna par la troupe française d’alors qui était appelée “SERVALE”. Il est temps et grand temps que les maliens se comportent en vrais responsables au lieu de traiter tout le monde d’ennemi, il faut que tout le monde sache que la France est ici au Mali pour ses propres intérêts et non pour le visage qui que ce soit, cela doit être claire dans la tête de tous les maliens, le Président de cette époque Dioncounda devrait savoir ça avant de lancer cet au Président français François Hollande.
    Concernant, le cas des touareg, ils sont plus côtés que les autres maliens à cause de leur peau et cela est une réalité des français d’aujourd’hui et depuis la nuit des temps, c’est pourquoi qu’Alain JUPPE ne cessait de dire que “les touareg sont nos amis”, c’est dommage pour nous les pauvres maliens qui n’ont rien mérité pour être qualifiés comme ça. Pourtant, il y a trop d’autres maliens qui sont des français pures, c’est à dire de pères français et de mères françaises, même avec ça les français ne se reconnaissent pas maliens non touareg, c’est dommage.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here