Lutte contre la Criminalité à BAMAKO : Deux redoutables voleurs de motos et deux receleurs arrêtés par le 3è A

0

Dans la nuit du 12 au 13 janvier 2007, au cours d”une patrouille, la brigade de recherches du 3e arrondissement dirigée par l”Epervier du Mandé, Papa Mambi Keïta, a appréhendé et conduit deux individus suspects au poste de police. Ces derniers étaient en possession d”un tournevis et d”une torche en aluminium. Ils ont fini par dénoncer deux autres malfrats.

râce à la perspicacité de l”Epervier du Mandé, les deux malfrats, qui ont déclaré se nommer respectivement Lassine Camara alias Legros, 27 ans, originaire de Koulikoro et Karim Sanogo alias Ivoirien, 28 ans, originaire de Korogo, ont été vite confondus. C”est ainsi qu”ils ont confié à l”inspecteur principal, Papa Mambi Keïta, qu”ils étaient les auteurs de plusieurs vols dont deux motos et un téléviseur au marché de Médine.
Lassine Camara alias Legros, un repris de prison, avait croisé un certain N”tio Coulibaly alias Zou chez un Guinéen surnommé Guinéen et qui vend de la drogue au marché de Médine. Et c”est dans ce même lieu qu”il avait rencontré Karim Sanogo alias Ivoirien, ami de Zou. N”ayant plus de boulot puisqu”il venait juste de sortir de prison, celui-ci l”avait vite convaincu que c”est dans des opérations de vol qu”il pouvait facilement se faire de l”argent. Dès ce jour-là, le groupe ainsi formé a commencé à multiplier ses opérations.

Il était bien organisé et, au cours des vols, le rôle de Lassine consistait à défoncer les portes et, au besoin, à tenir les victimes à respect. Après l”opération, il assurait la garde du matériel à savoir tournevis, ciseaux, trousseaux de clés. Le pistolet était à l”entière disposition de Zou, le chef de gang qui assurait la direction des opérations, assisté de Ivoirien, la vente étant assurée par Guinéen. Leur première opération à Banconi fut un succès car les malfrats ont réussi à enlever une moto Yamaha et un téléviseur dans une famille. Selon Lassine Camara, c”est avec une partie de ce butin que Zou a acheté un pistolet de fabrication locale.

Le second coup a eu lieu au marché de Médine, au rez-de-chaussée de l”immeuble de la pâtisserie "Le Nid". Là, ils avaient enlevé une Yamaha 100 et c”est un certain Bill qui s”était chargé de la vente.

Tous les jours n”étant pas dimanche, dans la nuit du 12 au 13 dernier, Karim Sanogo, selon ses déclarations, était avec Lassine Camara qui tenait le plastique contenant l”arme et les autres matériels. Surpris par la police, Lassine balança le plastique sous un hangar avant l”arrivée des policiers.
Grâce aux informations fournies par les deux malfrats, la brigade de recherches a mis la main sur deux individus, Sékou Kéita alias Guinéen et abdoulaye Sangaré alias Bill. Mais, au moment de leur interpellation, Sékou Keita était en possession de trente-deux boules de chanvre indien, quatre boîtes d”éphédrine, cinq plaquettes de diazépam et cinquante-huit comprimés de couleur bleue communément appelé ””Blé-Blé””. Au poste de police, il reconnaîtra qu”il était vendeur de stupéfiants mais pas un receleur.

Les policiers ont, par la suite, informé les victimes qui ont aussitôt porté plainte contre les membres du gang. Les quatre malfrats ont été déférés devant le procureur du tribunal de la commune II.

Pierre Fo’o MEDJO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER