Code des pensions au Mali : Une aubaine pour les futurs retraités

0
Code des pensions au Mali

La Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS) a organisé, le mardi 5 mars 2019, à son siège sis au quartier Hamdallaye ACI 2000 de Bamako, une conférence de presse sur « le code des pensions ». Ladite conférence était co-animée par Alassane Traoré, directeur de la liquidation des pensions de la CMSS et Hameth Ben Hamane Traoré, directeur de recouvrement et du contrôle de la CMSS, en présence du directeur général adjoint de la CMSS, Modibo Koné et d’autres personnalités. Selon les conférenciers, l’application de ce nouveau code qui est en vigueur depuis le 1er janvier 2019 permettra à la CMSS d’atteindre la stabilité financière dans les années à venir, mais aussi, permettra aux futurs retraités d’avoir une pension plus substantielle.

 

Dans ses mots de bienvenue, le directeur général adjoint de la CMSS, Modibo Koné a fait savoir que la Caisse Malienne de Sécurité Sociale est un Établissement Public National à Caractère Administratif créée par la loi n° 10  029 du 12 juillet 2010. « Elle s’est engagée dans une dynamique de reformes depuis quelques années. Aujourd’hui il est heureux de constater l’aboutissement de ces réformes, dont la plus récente est la promulgation la loi N°2018-053 du 11 juillet 2018 portant Code des pensions des fonctionnaires, des militaires et des parlementaires. Ce code est en vigueur depuis le 1 er janvier 2019 », a-t-il dit.

Enfin, il a mis l’accent sur les différentes innovations de ce code qui porte essentiellement sur l’augmentation du taux des cotisations, l’élargissement de la base de cotisation, le mode de calcul de la pension, l’introduction d’un régime de retraite complémentaire par capitalisation. Selon les deux conférenciers, Alassane Traoré, directeur de la liquidation des pensions de la CMSS et Hameth Ben Hamane Traoré, directeur de recouvrement et du contrôle de la CMSS, la Loi N°2018-053 du 11 juillet 2018 est entrée en vigueur depuis le 01 janvier 2019. Avant d’ajouter que ce code est un code unifié contrairement aux anciens textes. Ils ont précisé que ce nouveau code est applicable aux fonctionnaires, aux militaires et aux parlementaires.

« Le code apporte les innovations majeures suivantes : Le taux de cotisation de l’Etat au profit des fonctionnaires et des militaires passe de 8 % à 13% ; Le taux de cotisation sur les indemnités en ce qui concerne les parlementaires passe de 8% à 12%. Désormais, la cotisation des fonctionnaires et des militaires est calculée sur la base de l’ensemble de la rémunération brute y compris les primes et indemnités au lieu du salaire indiciaire. Ce qui va entrainer une légère diminution de leur revenu net. A la retraite, la pension des fonctionnaires et militaires sera améliorée, car elle sera calculée sur la base de la moyenne des rémunérations des cinq dernières années au lieu du dernier salaire indiciaire », a indiqué Hameth Ben Hamane Traoré, directeur de recouvrement et du contrôle de la CMSS.

En outre, les conférenciers ont signalé que le code prévoit l’instauration d’un régime de retraite complémentaire par capitalisation qui donne à chaque affilié de la CMSS la possibilité de se constituer un revenu complémentaire dépendant de son effort contributif. « L’application de ce nouveau code permettra à la CMSS d’atteindre la stabilité financière dans les années à venir, mais aussi permettra aux futurs retraités d’avoir une pension plus substantielle », a déclaré le directeur de la liquidation des pensions de la CMSS, Alassane Traoré.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here