Enquête d’opinion : 59,6% des Maliens pensent que la situation du pays devrait s’améliorer dans 6 mois

0
photo archives

Une enquête effectuée du 10 au 30 novembre 2017, a permis d’interroger un échantillon de 2156 personnes, âgées de 18 ans et plus.

Conduite par le bureau d’études GISSE, sur financement de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, cette enquête s’inscrit dans le cadre de l’édition Mali-Mètre 9. Elle a mis au total en contribution 25 enquêteurs dont 6 superviseurs, sur le terrain. Ceux-ci ont parcouru le district de Bamako et l’ensemble des capitales régionales, y compris Kidal, Ménaka et Taoudénit.

L’enquête a permis d’avoir l’opinion des Maliennes et des Maliens sur : la situation générale du pays ; les défis majeurs pour le Mali ; l’appréciation des institutions ; les priorités du gouvernement ; la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation ; le processus électoral (référendum, élections locales, partielles et régionales) ; la sécurisation du pays ; la justice et la bonne gouvernance ; les perspectives d’avenir etc.

Pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, 60% des personnes enquêtées estiment que le processus n’est pas avancé, contre 25, 4% qui pensent le contraire. Quant à la connaissance des acteurs de l’Accord, 74,3% des maliens voient en premier lieu l’Etat, ensuite  les Groupes armés avec 65,8%. La Communauté internationale et la Société civilo politique viennent respectivement avec 35,3% et 18,7%.

S’agissant de l’existence des Autorités intérimaires, 59% des personnes enquêtées ont déclaré n’avoir pas entendu parler d’elles, contre 41% qui en sont informées. Pour le processus de désarmement et de cantonnement des groupes armées, 71% des enquêtées ne sont pas satisfaites. Par contre24% sont d’avis contraire.

Pour la sécurisation du Mali, une majorité de 60% des citoyens a déclaré avoir confiance aux FAMAS pour assurer la sécurité  des régions sous l’emprise des terroristes. S’agissant de la satisfaction du travail de la MINUSMA sur le terrain, 53% des personnes interrogées sont mécontentes d’elle, contre 34% qui  pensent autrement. Quant à celle de la Force Barkhane, 46% des citoyens estiment être satisfaits de leur  travail au Mali, contre 47%.

Parlant des projections, les personnes enquêtées en majorité souhaitent que le Mali retrouve la  paix et la sécurité d’ici 5 ans. De même, 49,8% pensent qu’il faut mettre plus d’accent sur l’emploi des jeunes, 37,1% souhaitent de bonnes récoltes pour asseoir la sécurité alimentaire etc.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here