Grève illimitée des administrateurs civils: Les explications du gouvernement sur les points de désaccord

1

Dans le cadre de l’apaisement du front social et dans le souci d’informer l’opinion nationale des efforts consentis par le Gouvernement pour apporter des solutions adéquates aux doléances des syndicats de la plateforme d’action commune composée du Syndicat Autonome des Administrateurs Civils (SYNAC), du Syndicat Libre des Travailleurs du Ministère de l’Administration Territoriale (SYLTMAT), du Syndicat National des Travailleurs des collectivités Territoriales (SYNTRACT) et du Comité Syndical des Agences de Développement Régional (CS-ADR), le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, le Ministre du Travail et de la Fonction publique, Porte-parole du Gouvernement et le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, ont co-animé un point de presse, ce mercredi 11 novembre 2020, à 15 heures dans la salle de conférences du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Sur les sur onze (11) points sur lesquels la Commission de conciliation a mis en place, le Gouvernement a obtenu deux (02) points d’accord et deux (02) points d’accord partiel. Les sept (07) autres points ont fait l’objet de désaccord entre la partie gouvernementale et la partie syndicale.

Par rapport à l’offre du Gouvernement en vue de trouver une solution à ce problème, il  ressort dans  la Charte de la Transition adoptée lors des journées de concertation nationale sur la Transition des 10, 11 et 12 septembre 2020 et promulguée par le Décret n°2020-0072/PT-RM du 01 octobre 2020 consacre les missions de la Transition en son article 2. Le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, conformément au Décret n°2020-0095/PT-RM du 16 octobre 2020 fixant les attributions spécifiques des membres du Gouvernement, est concerné par les réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives et plus précisément, il est compétent pour: l’organisation de la représentation territoriale de l’Etat; l’organisation des opérations électorales et référendaires, en rapport avec les autres structures intervenant dans ces opérations; l’élaboration et le suivi de l’application de la législation relative aux groupements et partis politiques; la création, la suppression, la scission ou la fusion de Collectivités territoriales. Dans le cadre de l’exécution des attributions du Département, les chantiers majeurs sont:

-l’achèvement de la réorganisation territoriale par la détermination des circonscriptions administratives et des collectivités territoriales des Régions de Nioro, Kita, Dioila, Nara, Bougouni, Koutiala, San, Douentza et Bandiagara mais seront aussi touchées dans leur configuration actuelle, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti, les nouvelles créations étant issues d’elles;

– l’organisation technique et matérielle des élections générales de 2022 avec l’élection du Président de la République, l’élection des Députés à l’Assemblée Nationale, l’élection des Conseillers des collectivités territoriales et le cas échéant, l’élection des Sénateurs ;

– la mise en æuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger dans ses dispositions relatives aux collectivités territoriales, notamment l’augmentation des circonscriptions électorales et la mise en place des Autorités intérimaires et Collèges transitoires.

Le mouvement de grève en cours ne permet point l’exécution des missions assignées à la Transition pour lesquelles tout retard compromet le déroulement normal du processus. Certes les revendications des syndicats sont légitimes, mais le Gouvernement estime qu’au regard des contraintes financières, il y’ a lieu de patienter en attendant la conférence sociale en vue, pour l’harmonisation des grilles salariales et des primes et indemnités. En tout état de cause, le Gouvernement reste ouvert au dialogue, explique, le ministre de l’Administration territoriale.

B. DIALLO

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. AVANT DE VOULOIR PLUS D ARGENT IL FAUT ETRE EN SECURITE !!!!!!!!!!!
    LA TRANSITION NE PEUT REGLER TOUT VOS PROBLEMES DONC VOYEZ DANS 18 MOIS AVEC LE PRESIDENT ELU . ICI C EST UN GOUVERNEMENT DE MISSION POUR REFONDER L ETAT MALIEN !!!!!!!!!

    PRIORITE A L ARMEE MALIENNE DESORMAIS !!!!!!!! ON NE MANIFESTE PAS QUAND LE PAYS EST DANS LE TROU C EST ANTI PATRIOTIQUE ET INCONSCIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    PRIORITE A L ARMEE MALIENNE DESORMAIS !!!!!!!! ON NE MANIFESTE PAS QUAND LE PAYS EST DANS LE TROU C EST ANTI PATRIOTIQUE ET INCONSCIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    PRIORITE A L ARMEE MALIENNE DESORMAIS !!!!!!!! ON NE MANIFESTE PAS QUAND LE PAYS EST DANS LE TROU C EST ANTI PATRIOTIQUE ET INCONSCIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    PRIORITE A L ARMEE MALIENNE DESORMAIS !!!!!!!! ON NE MANIFESTE PAS QUAND LE PAYS EST DANS LE TROU C EST ANTI PATRIOTIQUE ET INCONSCIENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    NOUS SOMMES EN GUERRE AVEC DE MAIGRES MOYENS MILITAIRES QU IL NOUS FAUT RENFORCER!!!

    NOUS SOMMES EN GUERRE AVEC DE MAIGRES MOYENS MILITAIRES QU IL NOUS FAUT RENFORCER!!!

    NOUS SOMMES EN GUERRE AVEC DE MAIGRES MOYENS MILITAIRES QU IL NOUS FAUT RENFORCER!!!

    NOUS SOMMES EN GUERRE AVEC DE MAIGRES MOYENS MILITAIRES QU IL NOUS FAUT RENFORCER!!!

    Répondre
    REPONDRE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here