Hygiène publique : Les applicateurs à l’école des pesticides

1

Une mauvaise utilisation des pesticides peut conduire à un problème de santé publique, d’où la formation destinée aux  applicateurs professionnels.

 

A l’initiative de CropLife, de Mali Protection des cultures et de l’Office de protection des végétaux, un atelier de formation a été organisé à l’intention des applicateurs professionnels qui opèrent dans le domaine de l’hygiène publique.

Pendant trois jours, ils seront outillés sur les concepts comme l’hygiène publique, son rôle et son importance, les notions générales sur les pesticides, la réglementation et l’homologation des produits, la liste des pesticides en santé publique au Mali, entre autres.

Pour une meilleure implication des acteurs, le directeur de l’OPV, Sylvestre Diarra, a émis le souhait de voir au cours des travaux des échanges et un partage de connaissance. Non sans se réjouir d’un tel atelier qui cadre avec les ambitions de son service.

Le président de CropLife Mali, Nono Diarra, a plaidé pour la professionnalisation des applicateurs. L’objectif que son organisation vise à travers cette formation est de mieux informer ceux qui travaillent avec ses produits. Selon lui, il s’agit de donner un minimum de connaissance aux applicateurs afin de faire la différence entre ses produits nocifs.

De son côté Metissigui Diomandé du MPC a penché pour une meilleure organisation des personnes qui utilisent les produits surtout les pesticides dans l’hygiène publique, car, précisera-t-il, leurs utilisations devraient être encadrées afin de mieux protéger les populations.

Cette formation qui est la première dans le domaine traitera également du cadre réglementaire lié aux pesticides, aux produits agro-pharmaceutiques qui sont définis par le Comité sahélien des pesticides (CSP).

A. M. C.

PARTAGER

1 commentaire

  1. Un article non professionnel, monsieur le journaliste les organisateurs de cette session de formation ont oublié le thème prioritaire qui est la technique de pulvérisation car tu trouveras des personnes qui exercent ce métier il y a plus de vingt (20) ans mais qui n’ont aucune connaissance sur les règles et les techniques de la pulvérisation. Certes il est bon de leur dire que les pesticides sont dangereux mais le meilleur c’est de leur montrer comment se comporter fasse à un produit dangereux et comment utiliser un produit dangereux comme les pesticides. Je suis vraiment inquiet pour la Mali car c’est le seul pays que je connais au monde où les spécialistes sont toujours mis à l’écart pour défendre des intérêts égoïstes et personnels.

Comments are closed.