Projet Vides migration Mali : Le bilan de deux ans activités passé en revue

0

Le projet Vides Migration avec comme slogan : «  Stop au trafic des êtres humains : Droit de partir… Droit de rester », est une initiative par la Conférence épiscopale du Mali en partenariat avec la conférence épiscopale italienne. Il a été financé à travers l’ONG italienne VIDES Italie et mise en exécution sur le terrain en partenariat Caritas Mali dans les diocèses de Kayes, Bamako, Sikasso et Mopti depuis 2018. Son but est de contribuer à la fois à diminuer le nombre de pertes en vies humaines sur les routes de la migration irrégulière et d’éviter qu’ils tombent dans le filet des trafiquants d’être humains.

Deux ans après le démarrage du projet, les initiateurs ont organisé du 11 au 12 mars dernier, au Centre l’Abbé David de Sébénicoro, un atelier sur le bilan . C’était sous la présidence de l’Abbé Alexandre Denou, Secrétaire général de la Conférence épiscopale du Mali, en présence de Sounkalo Dembelé, assistant du coordinateur du projet  VIDES Migration.

Cet atelier de deux jours regroupant une soixantaine de participants venus des diocèses de Kayes, Bamako, Sikasso et Mopti, vise à faire le bilan des activités de sensibilisations réalisées par les Diocèses et le Bureau de Coordination national. Et tirer les leçons des difficultés sur le terrain pour améliorer les activités à venir, afin de permettre aux diocèses d’apprendre des expériences des uns et les autres.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, selon les initiateurs, les diocèses ont été équipés en matériels de bureau, de communication. Les sensibilisateurs ont été recrutés et formés sur les thématiques de la migration pour une large diffusion du message de sensibilisation à travers des séances de sensibilisation, dans les écoles, centres de santé, associations communautaire, groupements et mouvements divers. En plus les réseaux sociaux et les mass-média en général ont été utilisés pour atteindre le maximum de personnes, a expliqué Sounkalo Dembélé.

Dans son discours d’ouverture, l’Abbé Alexandre, a rappelé que le Mali étant un pays de départ, de transit et même d’accueil de migrants et l’Italie un pays d’accueil et de transit par excellence, les deux Conférences épiscopales du Mali et de l’Italie se devaient de se donner la main pour agir fortement dans le domaine de la migration. Selon lui, le slogan du projet, «  Stop au trafic des êtres humains : Droit de partir… Droit de rester », traduit l’esprit de deux églises en matière de mobilité humaine.

« Durant deux ans vous avez mené des activités sur le terrain et sur le net pour mettre en œuvre cette vision de notre Eglise Famille, Communion fraternelle au service de l’Evangile », a souligné l’Abbé Alexandre. Et de souhaiter que le travail réalisé porte des fruits durables pour les bénéficiaires ainsi que pour le Mali.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here