Ségou : Journée Internationale des migrants.

0

Cette journée de mercredi 18 décembre 2019 dans la salle Merouba, noire de monde, a été bien grandiose. ET pour cause, IL s’agissait de célébrer la journée Internationale des migrants dont le thème retenu est le suivant: migration et cohésion sociale. La dite cérémonie était placée sous la haute présidence du premier ministre, docteur Boubou Cissé qui avait à ses côtés le ministre des maliens de l’extérieur Monsieur Amadou Koita. Des invités de marques, IL y avait tels que les ambassadeurs Européens, les présidents du CSDM et  du HCME.  Des migrants revenus au pays, des maliens de l’extérieur, des étudiants, ils  étaient tous là. L’édition 2019, c’est deux themes qui ont été retenus. Si au niveau des nations Unies le thème retenu est « migration et cohésion sociale », au niveau national, c’est plutôt «  quelle gouvernance des migrations au niveau africain sous la présidence malienne du comité technique spécialisé de l’union Africaine sur la migration, les réfugiés et les personnes déplacées ? ». Monsieur Pascal Reyntjens, le chef de mission de l’organisation internationale pour la migration au Mali a fait l’historique de la journée internationale des migrants.  De cette  historique, on retiendra que depuis 2000, l’assemblée générale des Nations-Unis a proclamé le 18 décembre de chaque année, journée internationale des migrants.  En clair, il s’agit donc de protéger les droits de tous les travailleurs et les membres de leurs familles. Aussi, l’un des objectifs visés est d’éradiquer les préjugés sur les migrants en les faisant participer à tous les domaines politiques, économiques, culturels et sociaux. Toujours à travers l’intervention de Monsieur Pascal Reyntjens les millions de migrants à quelque sexe ou âge auxquels ils appartiennent, ils doivent s’approprier cette journée parce que, c’est l’honneur qui leur est fait pour qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle dans leurs communautés respectives et cela sans restriction ni discrimination. Le chef de mission de l’organisation internationale pour la migration n’a pas aussi manqué de fustiger la marginalisation que subit une partie des 272 millions de migrants ou dans les pays de départ, ou dans leur pays de transit ou d’accueil. De la collaboration entre l’OIM et le gouvernement malien, il ressort que depuis 2017, le retour de 1600 migrants a été facilité.  La même assistance est faite auprès de 200000 personnes déplacées internes toujours grâce à cette collaboration entre l’OIM et le gouvernement malien avec l’appui de l’Union européenne. Quant au Ministre des Maliens de l’extérieur, il  a vu dans la migration un aspect positif et un aspect négatif. Le positif  vient du fait que la migration qui est un fait ancien a contribué fortement à la culture universelle. En outre, elle a permis aux différentes communautés de mieux se reconnaitre de collaborer, de s’accepter. En clair, la migration a été un facteur de rapprochement. Le négatif, ce sont les interprétations tendancieuses, c’est aussi la fermeture des frontières, la pauvreté surtout à une sorte de migration qui est comme un saut dans l’inconnu. Monsieur le Ministre soutiendra donc que le thème  migration et cohésion sociale est d’une importance capitale dans le contexte actuel et cela nous permettra pendant cette journée d’échanger avec les acteurs  afin de donner à la migration un visage plus humain ». En clair, le Mali saura jouer toute sa partition pour combler tous les espoirs placés en lui pour relever tous les défis de la migration : impulsion des grands dossiers sur la migration, mise en œuvre de la politique migratoire révisé de l’Union Africaine adoptée par les chefs d’Etats en février 2018, en clair, il s’agira de l’application et la ratification de toutes les décisions liées à l’OIM.

Le premier ministre Boubou Cissé se réjouit de cette célébration de la journée internationale des migrants dans la capitale des balanzans .Il veut, souhaite que la question migratoire se traite avec humanisme et responsabilité dans un esprit de partenariat. Il se dit aussi très honoré par les efforts constants du gouvernement du Mali qui ont permis des résultats probants dans la gestion du flux migratoires au Mali depuis la création en 2 014 l’adoption d’une politique l’adoption  nationale migratoires.

 

Abdoulaye Yérélé

                     

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here