Issa Kaou Djim, Coordinateur de la CMAS : « Le M5 RFP- CMAS soutient le CNSP »

0

Dans une vidéo postée par le web TV « Dambé TV » hier dans la matinée, le Coordinateur de la CMAS de l’Imam Mahmoud Dicko a finalement clos le débat au sujet de la position du M5-RFP sur la charte de la transition validée en fin de semaine. Selon Kaou Djim, « Le M5-RFP-CMAS » soutient le CNSP.

La division est finalement consommée au sein du M5-RFP. La CMAS de l’Imam Mahmoud Dicko est le premier regroupement à quitter officiellement le navire. Cela suite à une divergence de vues après la lecture du rapport final des travaux sur la charte de la transition par les militaires au CICB. Désormais, la branche du M5 qui est avec le CNSP se nomme « M5-RFP-CMAS ». Kaou Djim a baptisé le nouveau-né tout en faisant allusion au FSD et FSD-SAP. Son inspiration est partie de là.

Dans ladite vidéo, Kaou Djim s’exprime en ces termes : « Je m’exprime au nom du M5-RFP-CMAS. On se reconnait dans la charte de la transition. Nous sommes sortis pour le changement de conditions de vie. Et aujourd’hui les gens se sont retrouvés au chevet du Mali.  C’est ce que IBK n’a pas accepté et c’est la seule raison de son départ. Le document validé par les participants, je ne vois pas de mal en cela. Nous nous battons pour le Mali. J’ai tout le temps dit de faire toute la lumière sur les sales affaires qui ont affaissé le Mali. Et le nouvel envol du Mali tient compte de cela… Pour ce qui concerne les milices, comme l’Imam l’a tout le temps dit, nous avons suggéré de mettre fin à cela et voir comment procéder à la réinsertion des miliciens… »

La rupture consommée

Kaou Djim a annoncé clairement la fin de la collaboration de son mouvement avec les autres du M5-RFP.

« Il y a eu FSD-SAP, donc nous sommes M5-RFP-CMAS. Personne ne peut nous enlever de cet ensemble composé de plusieurs entités. C’est le patrimoine du peuple. Nous, nous ne défendons que la cause du peuple portée par l’Imam Mahmoud Dicko. Le M5-RFP politique n’existe plus. Pour nous, après les concertations, nous sommes dans une nouvelle phase.  Donc chacun pour soi, Dieu pour tous. Ceux qui sont politiques et s’opposent à la charte cherchent autre chose. Sinon, s’ils sont sûrs d’eux-mêmes, qu’ils attendent la campagne. L’Imam qui a fait la grosse partie du combat est retourné dans la mosquée, donc aux politiques de retourner dans leur QG. Ils font du bruit pour rien, sinon ce que l’ensemble des Maliens a validé est rassurant, car les nouvelles autorités travailleront et situeront toutes les responsabilités sur les dossiers à scandale.

En un mot, nous nous reconnaissons dans le document validé. Et le fait qu’il revient au CNSP de mettre en place le collège qui à son tour désignera le président… n’est pas un problème. Tout est clair dans le document et tout se fera avec les Maliens. Alors, faisons vite face à l’essentiel. Et la priorité des priorités, c’est de bénéficier de la levée des sanctions et l’accompagnement des organisations sous régionale, africaines et internationales »

Kèlètigui Danioko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here