Journée de la protection des données à caractère personnel : Pour consolider les données à caractère personnel.

0

Le 28 janvier 2019 a été célébrée la journée internationale de la protection des données personnelles au Mali. La cérémonie a eu lieu à la Maison des aînés de Bamako sous la présidence  du Président de L’APDP, Oumorou Ag Ibrahim Haidara. Le thème  a porté sur « Protection des données personnelles, quelles responsabilités pour les structures publiques et privées? »  La question a porté la lumière sur la mesure des responsabilités face aux dangers qui empirent de jour en jour les données personnels. 

La commémoration de cette  journée marque toute l’importance qu’accorde le monde entier à la protection des données personnelles « le traitement des données à caractère personnel a toujours existé dans la vie des organismes et des entreprises », a indiqué Oumarou AG Ibrahim Haïdara, président de l’APDP (Autorité de Protection des Données Personnelles) 

A cette occasion le Président de l’Autorité de Protection de Données Personnels, (APDP) a annoncé que le  traitement des données à caractère personnel a connu un développement exponentiel avec l’essor des techniques de l’information et de la communication. Pour lui tout le monde doit respecter les données personnelles car tout le monde gère des données personnelles à travers ses employés qui peuvent être sujets à des manipulations ou privatisations de leur vie privée. 

Cependant, pour le Président grâce aux techniques de l’information et de la communication, cette croissance s’inscrit dans les systèmes de Banque, de boutique en ligne, les services mobiles de transmissions des données et de la téléphonie, de la médecine, de la distribution d’eau  et d’électricité, la gestion des ressources humaines, de la clientèle, des prestataires. Néanmoins Mr Haidara a souligné que la mise en œuvre du traitement des données personnelles nécessite la collecte et le stockage d’innombrables donnés à caractère personnel au sein des structures. 

Selon lui  cette explosion s’accompagne de nouveaux dangers et de graves menaces qui peuvent être tant de sources naturelle, incendie, tremblement de terre, inondations qu’humaines à travers des fuites des données par la faute d’un employé ou de cybercriminel. 

Ainsi Mr Oumarou  AG Ibrahim Haidara a souligné qu’il est évident que l’existence de ces menaces fasse peser sur les organismes et entreprises de responsabilités énormes qu’ils se doivent d’assumer pour garantir l’intégrité et la disponibilité des données dont la collecte et le traitement sont indispensables à leur survie

Comme le rapporte l’article 2 de la loi portant protection des données à caractère personnel en République du Mali : l’informatique doit être  au service de chaque personne. Elle doit respecter l’identité humaine, les droits de l’homme la vie privée, les libertés publiques et individuelles.

En principe, les données à caractère personnel doivent collectées et traitées de manière loyale, licite et non frauduleuse pour des finalités déterminées, explicites et légitime. 

Jiadata Maiga stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here