« justice en Afrique, ce grand corps malade : le cas du Mali » : Le diagnostic de Me Mamadou Konaté

0
Me Mamadou Ismaël Konaté lors de la présentation de son livre
Me Mamadou Ismaël Konaté lors de la présentation de son livre

L’ouvrage de l’ancien Garde des sceaux, Me Mamadou Konaté, est un regard critique sur le fonctionnement de la justice au Mali. « La justice en Afrique ce grand corps malade cas du Mali », est un livre de cent soixante-quatre pages. Édité par la maison d’édition « La Sahélienne »

Pour illustrer son diagnostic sur la justice malienne, Me Mamadou Konaté revient sur certains cas qui se sont produits près de Bamako. « J’ai vu le juge de Toukoto dormir sous un sommier sans matelas, sans un drap et sous la pluie. J’ai vu une justice où on ne gardera pas une poule dedans, j’ai vu une prison où on meurt de gale et de Kôtiokô, tout près d’ici », regrette l’ancien garde des sceaux.

Me Mamadou Konaté a, également, fait part des difficultés qu’il a rencontrées lors de son passage au sein du gouvernement, notamment pour ce qui concerne la mise en place d’un Musée de la justice. L’auteur a fortement interpellé les hommes et femmes en charge de trancher les litiges entre les justiciables. Selon lui, le Mali souffre. Il souffre de plusieurs maux dont l’absence de la justice. De Koulouba à Sébénicoro, tout le monde craint le juge. « Soyez juges, mesdames et messieurs…. Le jour où vous serez juges, on fera attention à ce que l’on dit à Koulouba. Le jour où vous serez juges, on fera attention à ce que l’on fait à Koulouba… », a-t-il déclaré. Il ajoute : « Le vrai repère de l’Etat de droit, c’est la justice. Ne laissons pas le Mali entre les mains de personnes qui peuvent momentanément être imprudentes… La crainte et la puissance du juge lui exigent d’être correcte de ne pas dévier de ce qu’il est chargé de juger » affirme Me Mamadou Konaté. « Il se trouve, mesdames et messieurs les juges, que parmi vous il y a des déviants, et tant qu’il aura un seul déviant parmi vous, que vous ne retournez pas à la maison vous aurez du mal à juger les autres », affirme-t-il.

Par ailleurs, pour Me Cheick Oumar Tounkara, les lignes de ce livre et les thèmes traités traduisent le combat mené par l’auteur pour la construction et la consolidation de l’Etat de droit en Afrique en général et au Mali en particulier. Selon lui, le récit de l’aboutissement des multiples programmes mis en œuvre sous l’autorité de Me Konaté au ministère de la Justice et son combat inlassable pour ouvrir les portes de la maison de la justice au vent de la modernité et de l’intégrité fortifient davantage la conviction qu’une refondation de la justice malienne, définitivement débarrassée des affres de l’impunité, de la corruption et du favoritisme, est possible.

Le juge d’instruction au Pôle économique et financier de Bamako, Mme Waïgalo Malado Bocoum, a déclaré que cet ouvrage est un livre de diagnostic et de bilan. « Au-delà des idées que je désapprouve, cette contribution est à saluer… », affirme-t-elle.

Mohamed Sylla

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here