La France dicte sa volonté à IBK : Tous les signaux d’un soulèvement sont perceptibles au Mali

10

Tous les ingrédients semblent réunis aujourd’hui pour qu’il y ait soulèvement. L’accord de défense nous interdit d’utiliser notre espace aérien pour nous sécuriser. L’Accord de paix d’Alger scelle la partition du Mali, et ouvre la voie de l’exploitation tous azimuts de nos ressources. Une crise sociale sans précèdent et une misère noire des populations sévissent, aggravées par la mauvaise gouvernance avec son corollaire de corruption et de clientélisme. Comme si cela ne suffisait pas, la France accule le Gouvernement à accélérer la révision constitutionnelle, bien que le Mali est dans l’impasse totale.  Peut-on résister à un peuple en colère et qui a décidé de prendre son destin en mains ? Chronique d’une révolution imminente.

Depuis la réélection contestée d’IBK en 2018, le Mali est dans l’impasse. Il est en proie à toutes sortes de crises : sécuritaire, sociale, politique et même de confiance, exacerbant ainsi la tension, ce qui risque d’engendrer une révolte. Au lieu de chercher à éteindre le feu socio-sécurito-politique qui couve et qui risque de consumer tout le territoire, le Gouvernement, acculé par la France, s’active à donner satisfaction à cette même France en relançant le fameux projet de révision constitutionnelle sans laquelle point d’application de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation. La question que bon nombre d’observateurs se posent est celle de savoir si on ne s’achemine pas encore vers le scenario de An Té A BANA, le mouvement qui a fait capoter le premier projet de révision. Les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets, car nombreux sont les citoyens maliens qui ont le sentiment que c’est la France qui dicte aux autorités la conduite à suivre. Jamais, le sentiment anti français ne s’était pas autant développé depuis la crise de 2012 que maintenant. Les Maliens ont applaudi la France quand ses forces Serval ont stoppé net l’avancée des Djihadistes à  Konan. Ils ont même fait du Président français d’alors, François Hollande, un citoyen d’honneur, avant de se rendre compte de la supercherie française en faveur du Mouvement National de Libération de l’Azawad, MNLA, à dominante touareg.  Aujourd’hui, pour tout citoyen malien du sud, la France n’a que deux objectifs à atteindre au Mali, aider la minorité arabo- touareg à s’affranchir de la tutelle nègre de Bamako pour  pouvoir exploiter les immenses ressources que regorge la partie septentrionale du Mali. Le second objectif de la France serait d’élargir sa zone d’influence et d’accroitre ses potentialités économiques, surtout dans un monde où les ressources pétrolières se raréfient. Pour atteindre ces deux objectifs, la France a aidé à élire un Président manipulable à souhait, à la tête du Mali.

IBK défend-il les intérêts des Maliens ou ceux des français ?

Rien qu’en reléguant au second plan les innombrables problèmes auxquels le pays est confronté, et tenir vaille que vaille  à réviser la Constitution, il n’y a pas de doute, IBK se bat plus pour préserver les intérêts de la France que pour ceux des maliens. Ni la crise sociale,  avec des grèves dans tous les secteurs de l’administration, ni la crise politique avec la rupture prématurée du dialogue, ni la crise sécuritaire avec des massacres de civils et presque quotidiennement, n’ont dissuadé IBK à renoncer momentanément à la révision constitutionnelle, pour donner une chance au dialogue afin d’obtenir un consensus indispensable. Aujourd’hui, les maliens n’aspirent qu’au bien être dans un environnement social apaisé et sécurisé. Tout autre agenda serait synonyme de provocation.

En somme, si IBK persiste et signe dans son aventure sans issue, celle d’imposer aux maliens une Constitution, il encourra le risque de provoquer un soulèvement populaire, comme au Soudan et en Algérie. Le préalable à toute révision constitutionnelle, reste un dialogue inclusif  et la satisfaction des différentes revendications sociopolitiques.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Toujours la même litanie…et le même discours sur notre incapacité et notre manque d’intelligence

    Il est écrit :” L’Accord de paix d’Alger scelle la partition du Mali, et ouvre la voie de l’exploitation tous azimuts de nos ressources.”
    De quelles ressources est-il question ?
    Youssouf SISSOKO il faut donner des faits précis …
    Ou avez vous pris vos infos ??? …
    Juste en passant : Le Mali existe toujours ,il n’est pas tombé sous la coupe des Djihadistes, ce n’est pas la Somalie , apparemment Kidal est toujours Malien et les maliens peuvent se déplacer pour y extraire de l’or

  2. SOUNDJATA FAISAIT PRIER LES MARABOU JUSQU A LEURS COEURS CESSENT DE BATTRE!....FAAROH NOIR

    …MAHAMOUD DICKO ET MBOUILLE SONT PLUS QUE 18 000 000 DE MALIENS?…VOUS VOUS RABAISSEZ..TROP…MANINKA KEH…SOUNDJATA DJOLI TEH E LA WA?…SOUNDJATA TUN BEH MAHAMOUD NI BOUILLE SELEH BOH FOI TUN TEH BOH A LAH…PUTREH…

  3. Si jamais IBK s’en tête à réviser coûte que coûte la Constitution de 1992, il trouvera Mahmoud Dicko et Bouillé Haîdara sur son chemin qui est d’ailleurs rocailleux.

  4. …VOUS ETES SURPRIS?..LES FRANCAIS SONT VENUS POURQUOI?..LES ARABES ONT FINANCE VOS PROJETS POURQUOI?…

    HEHHH…MADOU, I MA TAA MAKAN FOLO WA?…HIIDJI KUMAH MA SE WA? ..HEHH BROUAMA SELI DAGA TAH IKA DI NE MAH?….

    HEHHH SEEDOU, KORI SELI TUMAH MA TEMEH?….

    HEEH GAOUSSOU FITIRI WOUELEH LA WAH?…

    L IDIOTIE SANS LIMITES!!!

  5. LES DIGNES MALIENS DOIVENT SE SOULEVER ET SE LIBERER DES IDIOTISES PAR LES ARABO-FRANCAIS

    …LE PEUPLE MALIEN EST SOUFFRANT DE LA BATARDISE DES TOUBABOUDJONW ET DE LA BATARDISE DES ARABOUDJONW…

    …QUAND LES DEUX SE COMBINENT COMME C EST LE CAS AUJOURDHUI, INVASION ARABO-FRANCAISE ALORS C EST LE CULMINENT DE LA FIEVRE, ON SURVI OU ON MEURT…

    LES DIGNES MALIENS DOIVENT SE SOULEVER ET SE LIBERER DES IDIOTISES PAR LES ARABO-FRANCAIS

  6. comrades another communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. If IBK promotes uprising a timely uprising is what he should get with military of Mali supporting citizens of Mali so that that uprising is orderly plus not major security risk
    Pace Agreement is illegal plus not in accordance with Malian Constitution in effect when Peace Agreement was signed. No nation on Earth would accept such violation as credible. Damn racist france plus that faggot that is france president. Long live Ubuntu of Africa.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  7. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. To begin order of writing of constitution is dangerously incorrect plus constitution should not be written in manner it may not be instantly amended as is attempted to be conducted now. IBK must make effort to move hundreds of thousands if not millions of Ubuntu to northern Mali. They are of need of security that should be provided by military. If we are going to allow that faggot from france to dictate to us then genocide is right for us being we have loss all value as humans thus should be treated as apes. Either our leadership must act as responsible adults or world will forever speak of how Old Men led Ubuntu of Mali to genocide.
    IBK as leader of Mali we assure you love your family as you treat Ubuntu of Mali. Their passage is inseparable. Do right thing. That is not to give nation away. I guess you want us to be Palestinians!
    If you had done like I recommended when ECOWAS gave us assistance we would already have majority Ubuntu in North Mali.
    Mali is no place for Old Men to lead. Old Men lack required energy to correctly lead Mali.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  8. IBK n’a jamais défendu les intérêts du Mali. Il est en service pour la France rien que pour la France. Alors le peuple n’etant pas dupe a bien compris. C’est pourquoi nous nous opposerons massivement contre la France et ses intérêts au Mali, notamment à Kidal où elle est entrain d’exploiter à sa guise les richesses du sous sol malien. S’il défendait les intérêts du Mali, pourquoi les maliens ne pourront pas mettre le pied à Kidal ? Aussi pourquoi la CMA et ses alliés dont la Frsnce fêtent avec éclat l’anniversaire de l’independance de l’Azawad? Pourquoi la CMA et toutes les charges y afférentes sont imputées au contribuable malien ? Néanmoins , les maliens ont bien compris, la révision constitutionnelle n’a d’autre but que de prendre en compte les recommandations contenues dans l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale , ils vont voir si cette réforme aboutira . De toutes les façons seul le peuple malien est souverain et non le Président de la Republique qui est élu par le peuple malien pour défendre les intérêts du peuple et non ceux d’une minorité .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here