L’ancien PM Mohamed Ag Hamani après le drame d’Ogossagou : « L’ennemi, ce n’est ni le gouvernement, ni l’opposition ni la société civile, l’ennemi a un seul nom : notre propre désunion »

18

La tragédie d’Ogossagou, selon l’ancien Premier ministre Mohamed Ag Hamani, vient s’ajouter à l’effervescence politique, religieuse et syndicale à Bamako. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse le 2 avril. «Il revient à chacune et chacun de nous de contribuer à apaiser pour nous éviter l’irréparable. Aucun patriote, aucun citoyen ne peut être indifférent aux menaces qui planent sur notre nation », a-t-il déclaré.

Pour Ag Hamani, la nation toute entière est en proie à une crise structurelle, l’Etat, affaibli, se débrouille tant bien que mal pour apporter des solutions aux problèmes, aux revendications et urgences de secteurs sociaux divers. Au même moment, la tragédie d’Ogossagou vient davantage confirmer l’extrême fragilité du tissu social malien.

Le conférencier a estimé que cette tragédie doit inspirer, interpeller et surtout inviter le peuple à plus de réflexion, d’introspection et surtout d’autocritique. Si les problèmes du Mali peuvent avoir des ramifications et des causes en partie extérieures, elles sont pour l’essentiel, maliennes et leurs solutions ne viendront que des Maliens. « Ce qui s’est passé à Ogossagou constitue une tragédie pour tout le Mali. Le village martyr a certes payé le plus fort, payé de son sang et de ses larmes mais ce qui lui est arrivé fend le coeur de toute la République. Cette tragédie dépasse le village, la région de Mopti et transcende toutes les ethnies », a-t-il expliqué.

Les victimes de cette barbarie, a indiqué Ag Hamani, sont des victimes malienne, et ne sont ni peules ni dogons. « Tout comme hier au Nord les nombreuses victimes ne sont ni sonrhaïs, ni arabes, ni touaregs et d’autres ethnies mais tout simplement maliennes ; elles sont nos sœurs et nos frères, nos compatriotes. Nous avons le devoir de… tout faire pour qu’un tel crime ne se répète plus sur notre terre », a-t-il poursuivi.

L’ancien Premier ministre a demandé surtout aux Maliens de ne pas se tromper d’ennemis ni de combat. « L’ennemi, ce n’est ni le gouvernement, ni l’opposition ni la société civile. L’ennemi a un seul nom, un seul, je le répète : notre propre désunion et nous devons en ces temps de tragédie et d’épreuves, contribuer à l’apaisement, à la cohésion sociale. Evitons les discours de haine, de violence, d’exaltation des différences ethniques. Tout le monde a le devoir d’aider le Président de la République et le gouvernement car si tout s’écroule, ce sont nos ennemis qui vont en récolter les dividendes », a conseillé Ag Hamani.

L’ancien Premier ministre parlait en tant que président de la coalition citoyenne de la société civile pour la paix, l’unité et la réconciliation nationale (CCSC-PURN). Il a ainsi profité de l’occasion pour dire que «le gouvernement a le devoir d’écouter aussi la société civile et l’opposition qui, à leur tour, ont l’obligation de ne pas se dérober à l’appel de la nation et de l’histoire».

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. ....L ISLAM EST LE PROBLEME SOCIAL MALIEN ET AFRICAIN, L HYPOCRISIE, LE RACISME , L ESCLAVAGE....

    ….KINGIRANKE…
    ….EXPLIQUES TOI MIEUX ENCORE! EST CE QUE LE SYSTEME DE CASTES AU MALI EST ENCORE APPLIQUE? LA CASTE QUE JE CONNAIS C EST LES DITS GRIOTS QUI, A MON AVIS SONT BEAUCOUP PLUS RICHES ET CONSIDERES QUE LA MAJORITE DE LEURS MAITRES SOIT DISANTS….

    …L ESCLAVAGE CHEZ LES NOIRS N EXISTE PLUS QUE DANS LE SYNANGOUNYA QUI EST DESORMAIS UN COUSINAGE…

    …AU CENTRE ET AU NORD DU MALI, LA PARTIE ARABO-ISLAMISTE EST DIFFERENTE CEPENDANT, EUX ILS ONT DES ESCLAVES ET DES MAITRES, ALLEZ A NIORO CHEZ LE CHERIF BOUILLIE DE COUSCOUS ET CHEZ LES DICKO COMME MAHAMOOD….L ESCLAVAGE EST ENCORE LA SOUS SA FORME MOYENAGEUSE….

    ….L ISLAM EST LE PROBLEME SOCIAL MALIEN ET AFRICAIN, L HYPOCRISIE, LE RACISME , L ESCLAVAGE….

  2. La source de notre desunion c’est le systeme social du 13eme siècle qui a divise les Maliens en Castes en classes superieures et en inferieures, alors soyons honnetes tant ces divisions existent qui sont doublees des discriminations entre Ethnies qui sont tres exploitees par les politiciens du jour alors nous allons droit vers un Rwanda genocidaire. Ne nous cachons pas la verite car la fraternite n’existe pas au Mali, l’egalite n’existe pas au Mali. A bon entendeur salut!

  3. Oui mais qui est à la source de la désunion au Mali??????? Ce sont les gouvernements successifs……… Ils ont favorisé une minorité médiocre qui s’est servie gracieusement, frauduleusement et sans retenu en usant et abusant de leurs proximités avec le pouvoir, pendant que la grande majorité était chicotée par la galère ………. Pour ma part je n’ai rien à envier à qui que soit dans ce pays mais je ne m’unirai jamais avec des corrompus qui sucent le pays!!!!!!!!!!

  4. Commentez mais arretez vos grossièretés. C’est pas digne. Des arguments pas des injures. Ayez plus de maturité et de respect pour vous memes votre pays et ceux qui vous lisent.

  5. Merci Monsieur le PM Ag HAMANI. Toujours égale à lui même. Quelle dignité! Quelle modestie! Quelle humilité!
    Notre problème, c’est un état en faillite.
    L’état n’a jamais joué le rôle qui était le sien dans l’administration des hommes, dans la distribution équitable de la justice. La seule valeur dont notre administration a toujours été porteuse, c’est la répression de ceux qui n’ont pas le pouvoir (argent) de l’a corrompre. Un regard en arrière pour constater les prémices de cette révolte, cette explosion du “trop encaisser”. La chasse aux symboles de l’état: les administrateurs et les juges. Une fois ceci dit, que faut-il faire pour rétablir la confiance? Déployer une administration incarnée par des hommes de valeur, honnêtes et compétents. Une justice proche de celle du MUJAO. Nous sommes bien loin du compte Monsieur le PM, car tous les jours que Dieu fait, les faits de nos administrateurs et autres juges sont plus abjects que ceux l’on a connus jusqu’à alors. Le Président de la République lui même n’est pas un exemple de rectitude morale. Lorsque dans un pays comme le nôtre on se vante d’être un bourgeois. Une bourgeoisie de la prévarication, car tant qu’a duré la première république et la deuxième dont vous êtes comptable du bilan, le bourgeois IBK n’était pas connu du sérail. C’était un obscure commis d’une minable ONG Terre des Hommes. Oui, la démocratie a perverti d’avantage nos mœurs, avec des multimilliardaires à la pelle et stipendier par l’état déjà sous perfusion. Tout le monde voyait la chute imminente de l’édifice sauf ceux obnubilés par le gain facile et la jouissance des prébendes. Ironie de l’histoire, ceux qui paient aujourd’hui la note, sont ceux là même qui de cet état ne connaissent que sa barbarie et sa raquette. Ma conviction est que nous n’avons pas encore touché le fond. Quand cela sera, les survivants se mettront ensemble pour inventer un futur commun.

  6. Ag Hamani, n’ a aucune dignité. C’est un lèche-cul de la pire espèce. On a exterminé sa famille et il lèche les botte de ceux qui les ont exterminé. Il est pire qu’un chien

  7. FAAROH NOIR ! COMBATS IDEOLOGIQUES ! FAAROH FIN LAH AUX FILS DES FAAROHS ! LE CHOIX CULTUREL EST IMPORTANT, NE VOUS RABAISSEZ PAS POUR LE PREMIER VENU!...

    …NON, MALIDEN, PAS LA MAISON, MAIS LA CULTURE QUE NOUS SUIVONS DANS LA SOCIETE, LA MAISON EST JUSTE UNE PETITE PARTIE DE LA SOCIETE…
    LE CHOIX DE CULTURE A LA MAISON EST SI IMPORTANT, DES ENFANTS ETOURDITS ET CASTRES DEJA PAR UNE EDUCATION ESCLAVAGISTE NE SORTENT PAS LA SOCIETE DE LA SOUMISSION MAIS AU CONTRAIRE!….

  8. SANKARA, SI ON EST BIEN EDUQUE ET GUUDE DES LA MAISON CHEZ NOS PARENTS, ON AURA PAS BESOIN D’UNE SEULE PERSON COMME IBK DE NOUS GUIDE.
    L’EDUCATION, L AMOUR DU PATRIE ET NATION COMMENCE A LA MAISON.
    MERCI

  9. FAAROH NOIR ! COMBATS IDEOLOGIQUES ! FAAROH FIN LAH AUX FILS DES FAAROHS ! IL FAUT JUSTE CESSER DE SINGER LES AUTRES POUR QU ON COMMENCE A SE RESPECTER SOI MEME

    …L ENEMI DU MALI A L INTERIEUR DU MALI SONT LES BATARDISES DE PSEUDO-INTELLOS ET LES IDIOTISES MUSULMANS QUI PRETENDENT GUIDER LES MASSES MAIS EN REALITE CEUX LA QUI LES MENENT A LA DESUNION ET A L ABATTOIR….

    IL FAUT JUSTE CESSER DE SINGER LES AUTRES POUR QU ON COMMENCE A SE RESPECTER SOI MEME

  10. ON A PAS DE “LEADER” POUR NOUS GUIDER, NOUS DIRIGER ET NOUS METTRE ENSEMBLE….
    POUR NOTRE PRESIDENT, LE MALI SE RESUME A LUI ET TOUT TOURNE AUTOUR DE LUI. IL CONNAIT TOUT ET TOU EST POUR LUI…

  11. “« L’ennemi, ce n’est ni le gouvernement, ni l’opposition ni la société civile, l’ennemi a un seul nom : notre propre désunion »
    ALORS QUI POURRAIT NOUS UNIR?

  12. Vous êtes tous responsables de la tragédie que connaisse notre Mali
    Où est passé le président qui a prêter serment pour défendre les maliens en tout temps et en tout lieu?
    Toute l’élite de notre pays de l’inde À aujourd’hui n’a pensé qu’à son seul intérêt
    Peuple du Mali jeunes du Mali engagez la lutte au-dedans comme au dehors pour prendre votre destin en main
    L’heure est grave pour notre FASSO

  13. Ce monsieur est juste une vraie ordure.Apres avoir ete 11 ans ministre ambassadeur a l UE et premier ministre ce monsieur est devenu un l audateur un griot un relai d un president qui a mis le pays a terre.De Quelle desunion il parle!!!!!qui est a l origine de cette desunion.Ferme la !!!fils de p.Prends juste tes perdiems de president du conseil d administration de la BDM et ferme ton sale cul

  14. Très Cher PM Mohamed Ag HAMANI, quelle est l’origine de cette désunion depuis la nuit des temps? Alors Nous nous résumons, cette désunion est dû au clanisme, au népotisme, au clientélisme et au favoritisme. Dans la conjugaison de ces fléaux comment peut-on construire une nation? Impossible car vous même ne comprenez pas le fondements de cette détresse actuelle, il s’agit d’une accumulation de ces fléaux depuis trop longtemps et pour finir avec ça aujourd’hui nous n’avions aucune entité crédible, aucun homme providentiel pour garantir la confiance du peuple malien. Nous irons sans équivoque dans la gueule de-loup et cette situation fera beaucoup, beaucoup de dégâts collatéraux, mais aura le mérite d’extirper de la gouvernance de ce pays les hommes et les femmes médiocres et vauriens. Le mal est inéluctable, il viendra sans faute, car c’est seul avec ça que le Mali se reconstruira dignement.

  15. Très Cher PM Mohamed Ag HAMANI, quelle est l’origine de cette désunion depuis la nuit des temps? Alors que me résume, cette désunion est dû au clanisme, le népotisme, le clientélisme et le favoritisme. Dans la conjugaison de ces fléaux comment peut-on construire une nation? Impossible car vous même ne comprenez pas le fondements de cette détresse actuelle, il s’agit d’une accumulation de ces fléaux depuis trop longtemps et pour finir avec ça aujourd’hui nous n’avions aucune entité crédible, aucun homme providentiel pour garantir la confiance du peuple malien. Nous irons sans équivoque dans la gueule de-loup et cette situation fera beaucoup, beaucoup de dégâts collatéraux, mais aura le mérite d’extirper de la gouvernance de ce pays les hommes et les femmes médiocres et vauriens. Le mal est inéluctable, il viendra sans faute, car c’est seul avec ça que le Mali se reconstruira dignement.

  16. Voici un Homme qui s’est sacrifié pour la Nation! Avec tous mes respects monsieur le Premier Ministre! J’espère que votre message sera entendu! Que Dieu vous bénisse! Amen!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here