Le Mali abrite le Centre africain d’études et de recherche sur la migration

0

Le ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Alhamdou Ag ILYENE a procédé à l’inauguration du CAREM (Centre africain d’études et de recherche sur la migration) le vendredi 19 mars 2021 à Bamako précisément à  l’ACI 2000 non loin de l’hôtel Radisson Blu.

L’implantation du CAREM au Mali est effectuée  sur  volonté propre de  notre pays. Qui a émis sa requête  pour abriter  l’édifice africain dédié aux recherches sur les migrations. Le local est équipé et loué sur financement malien.  En effet, le CAREM est  initié par l’Union Africaine pour avoir  une meilleure vue sur les questions de migrations en Afrique.

« Nous savons que très prochainement ce centre va nous permettre de sortir des idées, des études et des résultats qui vont permettre à l’Afrique et au monde de mieux maîtriser, d’améliorer les conditions de la migration et de lutter efficacement contre les causes de la migration irrégulière ». C’est ainsi réjoui le ministre en charge du portefeuille des maliens de l’extérieur  lors de cette cérémonie inaugurale,  évènement extrêmement important à ses yeux.

Il avait à ses côtés de nombreuses autres personnalités à ne citer que les anciens ministres de son département, Madame le Commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social de l’Union Africaine, Amina El Radio,  le président du Conseil supérieur de la Diaspora et d’autres personnalités du Corps diplomatique.

Comme indiqué par le ministre  Alhamdou Ag Ilyene,  le phénomène de la migration  est mondial et  il prend une proportion exponentielle, aussi pour mieux appréhender la problématique, l’Union Africaine a décidé d’y consacrer  des études qui vont  au-delà des analyses superficielles  avec  le concours de l’expertise   des spécialistes.

Et pour la coordinatrice des Programmes de l’Organisation Internationale pour la Migration ,  Aminta Dicko, le CAREM va inéluctablement  combler le déficit en matière de collecte, de traitement et d’analyse de données sur la migration.   Avant d’ajouter  qu’en terme de migration, les discours doivent être fondés sur des données et des statistiques fiables, toute chose que les études  qui seront menées au centre vont faire ressortir afin que la problématique puisse trouver une  réponse adéquate.

Khadydiatou SANOGO/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here