Le Premier ministre Dr Boubou Cissé à Guiré pour rendre hommage aux FAMAS suite à l’attaque du camp militaire le 21 avril 2019

8

Ce samedi 27 avril 2019, le Premier ministre Dr Boubou Cissé s’est rendu dans le village de Guiré où le camp militaire avait été attaqué par des terroristes le 21 avril dernier.

Il s’est recueilli sur les tombes des soldats, tombés sur le champ d’honneur, en présence du Chef d’Etat Major General des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly.
Le Premier ministre a ensuite rencontré les populations de Guiré, qui lui ont fait une haie d’honneur , avant de se réunir dans la salle de conférence de la Mairie.

Le Chef du village Mamoudou Keita a souhaité la bienvenue au Premier ministre et a salué avec ferveur sa venue à Guiré qui témoigne de l’intérêt que leur porte les plus hautes autorités du pays.

Le Chef du village a lancé un cri de cœur à l’endroit du Premier ministre : « nous sommes pauvres, nous avons besoin de vous, ne nous abandonnez pas ! ».

Le Maire Mahamadou Keita, a rappelé que c’est la première fois qu’un Premier ministre foule le sol de Guiré qui est le village du Président Modibo Keita. Le sort semble s’abattre sur Guiré, qui déjà le 21 avril 2018, avait vécu l’incendie de l’école et de la Mairie. Un an plus tard, jour pour jour, cette attaque barbare leur arrachait ceux qui étaient leur protecteur.
Le village vit sous l’angoisse des attaques, ainsi les écoles sont fermées depuis un an, l’accès aux services sociaux de base demeure un défi.

Le Premier ministre a remercié les habitants de Guiré pour leur accueil et leurs bénédictions, avant de réitérer la volonté et la détermination du Président de la République, Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar Keita de protéger les populations et leurs biens.

Le Dr Boubou Cisse a encouragé les populations à coopérer avec les FAMAS pour lutter ensemble contre les terroristes.
Il a invité tout le monde à l’unité: « c’est uni qu’ensemble nous aurons la force nécessaire et la nécessaire solidarité pour gagner la paix, vaincre la peur afin que chacun puisse vivre dans la paix et la tranquillité dans un Mali uni et prospère ».

La première mission que le Président de la République Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar Keita a confié au Premier ministre est de continuer à doter nos forces armées des moyens nécessaires pour renforcer leurs capacités offensives et défensives en vue de ramener la sécurité, la stabilité dans tout le pays.

Les bénédictions de l’Imam ont mis fin à la rencontre.

De retour à Bamako, le Premier ministre s’est dirigé vers l’hôpital du Mali pour s’enquérir de l’état de santé des blessés du camp de Guiré.

Par Primature du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Bon arrêtez de prier : preparerz la guerre, armez-vous, éliminez vos ennemis ….
    L’armée malienne, la seule armée qui prie pour resoudre ses problèmes …

  2. El Hajj, je suis d’accord avec toi car BERNARDkili et son Bouakili ont encore echoue car le petit Boubou ne peut pas former un gouvernement et c’est tres clair, une fois de plus Boua va renvoyer un Premier Ministre encore avant meme qu’il ne commence a travailler. Boua ka bla car la situation est devenue un jeu d’enfants car un gouvernement Boubou Cisse sera une veritable garderie d’enfants.

  3. Je mets mon espoir sur le mali entre parenthèse avant la chute de l’ivrogne invétéré de sebenicoro!
    Le petit boubou inefficace et incompétent peine à former un gouvernement, je parie qu’il a déjà échoué !
    Ce grand retard révèle leurs mépris envers les grands cadres compétents et intègres du pays ou-bien cherche t ils des gens soumis à eux?

  4. BERNARD, je regrette ta position car elle est intenable le fait que Boubou se promenait tranquillement entre les charognes de Bamako au lieu d’aller voir les gens de Guire est une honte nationale. Quand a l’argent on se souvient combien Boua distribuait aux chefs de village a Segou. Pour Boubou, aller voir la brave population de Guire sous stress et ne pas amener meme un gramme de sucre pour elle ou meme un grain de riz pour elle, est encore une honte nationale. Souviens-toi combien coute un seul vol de AIRFORCEONEIBK pour aller se promener a Paris, ou a Berlin ou a New York ou a Washinton, etc. Ou sont nos priorites, ou sont nos preoccupations et ou est notre Coeur, notre amour pour nos frères et soeurs Maliens?

  5. Kinguikili aurait dit autre chose s’il leur avait amené du riz ou du thé.
    Toujours la à critiquer. On dirait que personne ne veut l’apaisement dans ce pays. Bakan min ko a koun ka tchi…….

  6. Qu’est-ce que Boubou a amene a cette population de Guire en detresse en dehors du retard de la visite un temps precieux qu’il a perdu en des visites folkloriques aux charognards et grands corrompus de Bamako. Boubou meme pas un morceau de sucre et meme pas un gramme de the, meme pas un kilo de riz, une honte! Qu’est-ce que Boubou a apporte aux blesses et a leur famille? meme pas un comprime d’aspirine!

  7. Je dirais que c’est un excellent départ. Il devrait plutôt commencer par là, au lieu de perdre des jours sur des futilités de promenades folkloriques à Bamako pour rencontrer les gens qui sont nommés comme lui-même par décret présidentiel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here