Mairie de la CV : Le maire Amadou Ouattara dresse le bilan des réalisations du dernier semestre 2018

0

Le maire de la commune V du District de Bamako, Amadou Ouattara, fidèle à la tradition, était encore pour la quatrième fois devant les journalistes, pour faire le bilan des réalisations faites par le conseil Communal au cours du dernier semestre de l’année qui vient de s’écouler, allant de la période du 01 juillet au 31 décembre 2018. C’était le samedi 23 février dernier, à l’hôtel Olympe international de Bamako, lors d’un déjeuner de presse, en présence de plusieurs collaborateurs directs du maire, ainsi que d’autres invités de marque. Cet espace vise, selon les initiateurs, non seulement de rendre public le bilan des six mois des réalisations, des difficultés rencontrés, et des perspectives, mais aussi de susciter des questionnements, fournir les explications et apporter tout l’éclairage utile à la participation et la responsabilisation citoyenne.

Dans une démarche participative, le maire et son équipe jouent incontestablement la carte de la transparence, surtout par leur détermination à informer régulièrement leurs mandants sur toutes les activités passées, présentes et futures impulsées pour la commune.

Le maire Amadou Ouattara, dans son intervention a fait savoir  que c’est la loi qui les oblige à faire le compte rendu de leurs activités à la population une fois par an. « A notre arrivée nous avons voulu que ce compte rendu soit fait deux fois par an », a-t-il dit. Nous ne voulons pas, a-t-il souligné, qu’il se créé un fossé entre nous et la population car nous sommes à leur service. « A travers ce compte rendu nous allons exposer le bilan de ce que nous avons pu faire pendant les six mois passés et aussi parler sur notre vision en perspective dans le cadre de l’émergence de notre commune. Ça nous permettra évidemment de recueillir les préoccupations et aussi les suggestions des populations. Ce qui nous permettra de faire mieux notre rôle et notre ambition », a-t-il insisté. Tout cela, c’est pour consolider les acquis du 1er Semestre de 2018, ainsi que la poursuite de la mise en œuvre du projet de société.

Dans le domaine des infrastructures administratives on peut retenir la construction du CSCOM de Daoudabougou à hauteur de 22 798 400 FCFA, le reliquat des frais liés au contrôle des travaux de réhabilitation du bâtiment principal de la mairie à hauteur de 4 800 000 FCFA.

Les difficultés rencontrées

Malgré ces multiples réalisations, la mairie a été confrontée à certaines difficultés dans certains domaines. A cet effet, le maire a évoqué entre autres : le refus systématique de l’enrôlement biométrique par les occupants des équipements collectifs marchands non encore levés ; le difficile recasement des 4000 déguerpis à Mountougoula en raison des procédures judiciaires non encore clôturée.

Parlant des perspectives pour les six prochains mois, le maire a annoncé l’élaboration et l’adoption par le Conseil communal, du compte administratif 2018 avant le 31 mars 2019 ; l’élaboration et l’adoption du budget additionnel 2019 avant le 30 juin 2019 ; la création et la mise à jour régulière du site Web de la marie qui est en cours et la poursuite des démarches de la généralisation du recouvrement biométrique des taxes et autres redevances. Le budget  pour les six prochains mois est équilibré en recettes et en dépenses à 6 088 260 000FCFA.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here