Mali Kura : La plateforme politique « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA » sonne l’heure de l’action collective

2

Annoncé il y a quelques jours, la plateforme politique « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA » a été lancée officiellement le samedi dernier au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Ce nouveau mouvement, avec en sa tête Housseïni Amion Guindo, président de la Codem, se veut une force de propositions et de changement au Mali. Il a appelé tous à l’action collective pour le nouveau Mali.

La plateforme politique « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA » semble être née avec ses 32 dents. La salle Balla Moussa Keita du CICB était pleine à craquer pour son lancement. Hommes politiques, leaders d’associations, personnalités individuelles, jeunes, femmes, tout le monde était là. Cette plateforme, il faut le préciser, est composée des partis politiques comme la Codem, le PSDA…, des mouvements politiques, des associations, des organisations féminines, des personnalités individuelles.

Dans la déclaration lue par Ismaïla Sacko, président du PSDA, les membres de « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA » ont exprimé leur solidarité à Soumaila Cissé et à tous les autres otages au Mali.  Ensuite, ils ont rappelé les difficultés du pays qui ont conduit aux contestations contre le régime IBK, et à sa chute par la suite.

Face à toutes ces situations, les membres de « JIGIYA KURA » affirment avoir jugé nécessaire de se mettre ensemble pour avoir des solutions aux multiples problèmes auxquels le Mali est confronté. Pour cette plateforme, parmi les questions auxquelles il faut vite avoir une réponse figurent les reformes politiques et institutionnelles, les politiques économiques du pays, la nouvelle doctrine de défense mieux adoptée aux enjeux sécuritaires du moment, la politique migratoire, artistique et culturelle…

Selon le président du PSDA, sa plateforme politique « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA » se veut le « creuset de tous ceux qui sont convaincus que rassemblés, les Maliennes et les Maliens, connus pour leur patriotisme, leur ingéniosité et leur résilience légendaire vaincront toutes formes d’adversité ». Ce ne pas tout : la plateforme se veut, à entendre son porte-parole, un rassemblement de femmes et d’hommes épris de liberté et de justice, convaincus « que les sillons à emprunter pour assurer le développement du Mali sont là, ouvertes qu’il nous faut les identifier, en mettant ensemble, toutes les compétences » de ce pays. Aux dires de Ismaël Sacko, cette plateforme est prête à tracer un nouveau départ pour le Mali.

Ainsi, elle a exhorté tous ceux qui ont décidé de s’engager dans la politique de se joindre à elle pour un « Mali démocratique » qui garantit les droits et le plein exercice démocratique.  « Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA s’engage à accompagner les autorités de la transition du Mali pour qu’ensemble, nous créons les conditions du sursaut national », a entonné le porte-parole de la plateforme. Au nom de sa plateforme politique, le président du PSDA a appelé les Maliens de l’intérieur comme ceux de la diaspora à la construction d’un Mali nouveau. Pour le parolier, cette nouvelle plateforme sonne le temps de l’action collective. « Le temps de l’action collective a sonné avec Esperance Nouvelle-JIGIYA KURA », a-t-il déclaré avec insistance.

Il faut rappeler que les partis politiques, mouvements, associations et ONG présents à la cérémonie de lancement ont signé l’alliance d’adhésion à la plateforme.

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. c’est des pourritures comme cela qui pensent qu’on dort encore. Justement, on ne veut pas de ça da Malikoura.
    On est fatigué des alliances bidons, des mouvements sans lendemains mais surtout des associations malhonnêtes et à but uniquement politique.
    Merde enfin!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here