Marche pacifique contre le plan de découpage territorial au Mali

0

Certaines communautés de l’ex-arrondissement de Siby et celles de la commune rurale du Mandé demandent à être rattachées au cercle de Siby.

Pour être plus proches de l’Administration et aussi en raison de leur appartenance historique et socio culturelle, les communautés de Badougou, Finadougou, Sindougou, Kanibala, Kénièba-koko, Sobra et Niouman Makana ont battu, samedi dernier, le pavé pour réclamer leur rattachement au cercle de Siby.

Les communautés se sont réunies, le week-end dernier, au village de Samalé, à 30 km de Bamako, dans la Commune rurale du Mandé, pour protester pacifiquement contre le nouveau plan de découpage territorial publié par les autorités de la Transition.

En effet, elles ont organisé une marche pacifique, le long de la route traversant Samalé, afin de remettre leur proposition de réorganisation territoriale au président de l’autorité intérimaire du Mandé, Nouhoum Kélépily, invité pour la circonstance. Ce dernier a relevé la symbolique de cette démarche avant de promettre de remettre le document aux autorités compétentes.

Sur les banderoles, on pouvait lire : » Non au découpage Administratif sans consultation des populations à la base « , » L’entente est la clé du développement « , » Nous demandons l’érection de Siby en région, à travers une réorganisation territoriale consensuelle « , » Oui pour une région constituée de Badougou, Kanibala, Kéniébala-koko, Sobra et Niouman Makana « .

Selon les organisateurs, en vue de rapprocher l’Administration des administrés (le Cercle de Kati et la Rde Koulikoro sont loin des populations du Mandé) et au nom de l’appartenance culturelle et historique de ces sept localités, les ressortissants de cette contrée avaient entamé, depuis moins de trois ans, une démarche visant à ériger Siby en Région. Lequel projet, avec sa cartographie, a déjà été déposé au niveau du ministère de l’Administration territoriale, le 17 mars dernier. A en croire les organisateurs, avec le nouveau plan de découpage territorial, l’ex-arrondissement de Siby a été érigé en cercle. Mais, qu’à cela ne tienne, une partie des circonscriptions administratives, relevant de Siby, notamment, la commune de Bancoumana, a été rattachée au cercle de Kangaba, tout comme la Commune rurale du Mandé. Toute chose qui n’a pas rencontré la faveur de ces ressortissants et qui demandent plutôt leur rattachement au Cercle de Siby.

D’où l’organisation de cette manifestation pacifique, qui invite les autorités à prendre en compte, pour l’avenir, de leur doléance visant à ériger Siby en Région.

Falé COULIBALY

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here