Ministère de la Santé et du Développement social : La locomotive du gouvernement de transition

0

Nommée à la tête du ministère de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré a su lui insuffler une nouvelle dynamique stratégique. 

C’est un truisme de dire que les lignes bougent au département de la Santé et du Développement social. Diéminatou Sangaré, dès sa nomination à la tête de ce département, a fait de sa priorité l’amélioration des conditions de prestation des soins de santé dans les hôpitaux maliens en leur donnant un nouveau visage.

Au nombre des actes posés par la ministre Diéminatou Sangaré, on peut citer l’équipement du service d’imagerie de l’hôpital du Point G en scanner ; la dotation dudit hôpital de 10 appareils de dialyse pour davantage atténuer la souffrance des malades, la rénovation de ses toilettes, l’acquisition de nouveaux lits.

Toujours au point G, elle a doté cet hôpital de cinq ambulances destinées au transport des patients et deux minibus pour assurer le transport du personnel socio-sanitaire. L’hôpital Gabriel Touré a aussi reçu des équipements, même si le personnel les juge insuffisants et demande davantage de matériel et d’équipement.

S’il est vrai que l’achat des équipements pour les 02 hôpitaux et leur rénovation avaient été engagés bien avant la chute du régime IBK, il faut reconnaître que Diéminatou Sangaré a su magistralement exécuté le projet pour le bonheur des Maliens.

Le département de la Santé fait partie des rares ministères du gouvernement de la transition qui sont conscients des enjeux de l’heure. La quasi-totalité baigne dans la léthargie. Ce qui minore même les actions posées par la ministre Sangaré.

Aussi, la ministre Sangaré est-elle engagée à redorer le blason des structures sanitaires en général et des maternités en particulier. Cela à travers l’élargissement et la pérennisation de l’initiative recrutement et déploiement de 323 sages-femmes au profit des collectivités territoriales dans les zones d’intervention du Swedd (projet autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel).

Femme de terrain, la ministre Sangaré a, en si peu de temps, visité de nombreux centres de santé. Partout où elle est passée, Diéminatou Sangaré a posé des actes concrets. C’était le cas à Kalaban-Coro et Bougouni.

Anne Marie Soumouthéra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here