Ministère de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacées : Les bonnes notes d’Oumarou DIARRA

1

Depuis sa nomination à ce poste, l’Imam Oumarou DIARRA, sous tutelle du ministère de la Santé et du Développement social, travaille d’arrache-pied nuit et jour à travers des actions concrètes et visibles afin d’exprimer la solidarité nationale et les actions humanitaires de l’Etat envers les Maliens

Depuis son entrée au Gouvernement de transition, il a pu s’adapter par son travail, son esprit d’initiative malgré les maigres moyens dévolus à un ministère qui ne vient pas forcement, en termes de préséance, dans les priorités régaliennes de l’Etat

Et Pourtant…

En terme de visibilité des actions sur le terrain, le Ministre Oumarou est sur tous les fronts qui impliquent non seulement, l’assistance directe aux réfugiés et aux déplacés mais aussi et surtout, aux actions humanitaires et l’expression de la solidarité nationale en faveur des indigents et des plus vulnérables.

Ainsi, de juin 2021 à nos jours, Une rapide rétrospective nous permet de voir que son département sous son leadership, a fait beaucoup de réalisations.

Outre la quarantaine de missions de terrain à l’intérieur du pays, c’est un Ministre très actif aux cotés des partenaires afin de coordonner leurs actions avec ceux des efforts de l’Etat et des associations et ONG nationales; Près de 277 000 kits alimentaires distribués aux couches vulnérables suivis de plus de 150 projets AGR financés afin de renforcer la résilience des populations bénéficiaires;  Si nous suivons les mouvements des réfugiés et déplacés, sur lesquels se concentrent principalement les efforts, c’est respectivement près de 90.000 sur plus de 160 000 qui ont été rapatriées ; Près de 52 000 sur plus de 360 000 déplacés internes retournées chez elle.

Toutes ces activités ont été réalisées grâce à l’engagement et la détermination du ministre délégué Oumarou Diarra qui n’hésite pas  à rencontrer à la fois, les partenaires nationaux, multinationaux et bilatéraux afin de les convaincre à prendre en compte les doléances des couches vulnérables, des déplacées et réfugiés.

C’est ainsi qu’en septembre 2021, il a effectué une visite de travail à Rome au cours de laquelle ont eu lieu des échanges avec le ministère des Affaires étrangères de l’Italie. Ces échanges ont abouti à l’élaboration d’une convention de financement d’une requête de financement d’activités relatives au soutien humanitaire et à l’appui aux activités de résilience dans le cadre de la gestion, la protection et la promotion des personnes déplacées internes et des rapatriés.

Au cours du même séjour, le ministre Diarra a fait du lobbying qui a abouti au don de 2 millions d’euros pour le financement de plusieurs activités à travers le partenariat entre l’ONG italienne Ara Pacis et l’ONG malienne Groupe de Recherche Action pour le Développement de Proximité (GRADP) pour un montant de 2 millions d’euros.

Ce don a permis la construction de forages (47), le financement d’activités génératrices de revenus (150 projets financés), de cash transfert (200 millions de FCFA distribués aux pauvres et indigents), les donations en vivres d’une valeur de plus de 200 millions de nos francs.

Dans ses efforts en faveur des jeunes en général et des couches vulnérables en particulier, le ministre Oumarou Diarra a également obtenu un financement des AGR pour 150 jeunes dont 21 femmes dans le cadre du partenariat entre l’ONG italienne Ara pacis et l’ONG nationale GRADP. Parmi les bénéficiaires de ce projet figurent 83 déplacés, 11 familles des victimes et 35 jeunes entrepreneurs. Pour renforcer la capacité des 123 bénéciaires, trois (03) sessions de formation en entreprenariat et gestion d’entreprise ont été organisées.

S’y ajoute à la réalisation de forage dans le cadre du partenariat entre l’ONG italienne Ara pacis et l’ONG nationale GRADP.

A cet effet, entre octobre 2021 à nos jours, 47 forages ont été construits dans les Régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Bougouni et le District de Bamako.

D’autres réalisations faites par les services techniques du département concerne le lancement du Projet pilote d’insertion sociale et économique des personnes déplacées internes, rapatriées et réfugiées de la ville de Gao.

Ce projet dénommé VILLAGE D’ESPOIR, a coûté près d’un milliard six cent trente-sept mille huit cent quatre-vingt-onze milles cent vingt-quatre FCFA (1.637.891.124 FCFA) ;

Il est presque fini et sera réalisé en début 2023.

Le département sous son leadership a supervisé l’assistance à 3.359 migrants au retour volontaire ou forcé ; le retour volontaire de 51.626 personnes déplacées internes dans leurs localités d’origine principalement dans les régions de Gao, Tombouctou, Ménaka et Mopti ;  la célébration de la 26ème édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion ; l’appareillage de 118 personnes handicapées (60 fauteuils roulants, 48 tricycles à moteur, 10 tricycles à pédaliers) ;  la distribution de 128 tonnes de riz et 169 tonnes de mil aux déplacés et aux personnes vulnérables ; la donation de 10 tonnes de riz aux veuves et orphelins des militaires et paramilitaires des FAMa suivie d’une rupture de jeun.

Comme perspectives, afin de susciter le retour au bercail de compatriotes réfugiés et des personnes déplacées internes, le  département envisage d’ici la fin de l’année 2022, la poursuite de l’aménagement des sites prioritaires de retour des personnes déplacées internes et rapatriées ; la duplication du site d’accueil des personnes déplacées de Gao à toutes les autres régions concernées par les mouvements de populations;  la poursuite de l’assistance humanitaire constante en faveur des populations dans le sillage des victoires militaires des FAMA dans les zones libérées des terroristes

Il serait fastidieux de faire le bilan de gestion du ministre délégué Oumarou Diarra chargé de l’Action humanitaire.

Les populations maliennes en général et celles des couches vulnérables, des réfugiés et des déplacées, en meilleurs témoins de ses actions, se réjouissent du bilan positif enregistré malgré les moyens limités.

C’est pourquoi, aujourd’hui, jouissant de cette réputation d’homme accessible et profondément altruiste auprès de ces populations cibles, il est considéré comme l’un meilleur atout du Gouvernement de la Transition du Colonel Assimi GOITA, Chef de l’Etat.

Beaucoup ont parié sur son échec, c’est le contraire qui s’est produit.

Comme on le dit, on ne change pas une équipe qui gagne !

AMTouré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here