Moussa Diarra, informaticien sur l’an I de la transition : « Choguel Maiga roule les Maliens dans la farine »

0

« La transition doit travailler. Voyez vous, depuis leur arrivée, la transition depuis Bah NDaw, ils ont pris une posture qui déplait aux maliens. Soit ils font le contraire de ce qu’ils disent, soit ils sont incapables de s’affirmer et d’exécuter ce qu’ils décident. Est-ce qu’une telle autorité peut-elle conduire un pays à hauteur de souhait.

Je prends deux, trois exemples. Suite à un accord entre le gouvernement et les bouchers, le prix de la viande baisse.  L’accord signé entre les syndicats des bouchers et le gouvernement n’a pas été appliqué ce lundi 12 juillet 2021 ni à Bamako ni à l’intérieur du pays. Le prix du kg de viande avec os qui devrait être cédé aujourd’hui à 2300 F CFA est toujours vendu à 3 000 FCFA ou plus.

Avant, c’est-à-dire en fin juin, il avait été dit que le ministre de l’Industrie Mahmoud Ould Mohamed avait pu trouver un terrain d’attente sur la hausse du prix du ciment, il avait été dit que le Mali a trouvé un accord avec les producteurs de ciment, les importateurs, les grossistes ainsi que les revendeurs du pays. À l’issue de laquelle, les industriels s’étaient engagés à fournir le ciment local à 87 500 F, la tonne. Le prix à la consommation a été fixé à 95 000 F CFA, la tonne. Quant au ciment importé, le gouvernement malien a fixé le prix à 100 000F CFA, la tonne.

Là aussi, rien n’a suivi. Sur le prix du litre d’huile, du kilogramme du riz et des autres denrées alimentaires, le gouvernement Choguel avait « enjaillé » les maliens annonçant la baisse de ses produits. Rien.

J’imagine comment serait le Mali si les politiciens que Choguel et autres ont combattus, tentaient de prendre leur revanche. S’ils n’avaient pas soutenu la transition, le pays allait sombrer totalement. Finalement, je me dis que Choguel Maiga roule les maliens dans la farine. Sinon ce qui se passe est inadmissible. Qu’il sache que le pays ne se construit pas avec des paroles mielleuses ;

Je pense que sincèrement que les autorités de la transition ne peuvent pas relever le défis. Les missions les dépassent. Nous les appelons au sens de la responsabilité sinon les jours, les mois à venir seront très difficiles pour eux. Que Dieu nous en garde.

Propos recueillis par

M.S.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here