Nouveau Code des pensions: cotiser plus pour une retraite «dorée»

0

Au Mali, le nouveau Code des pensions, entré en vigueur le 1er janvier 2019, apporte quelques modifications au régime des cotisations et allocations de pensions. Le texte a  été expliqué aux journalistes, ce mardi, au cours d’une conférence de presse, à la Caisse Malienne de Sécurité sociale (CMSS).

« Auparavant, il arrivait que des fonctionnaires retraités se retrouvent avec moins de la moitié de leur salaire comme pension», a indiqué Modibo Koné, Directeur général Adjoint de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale (CMSS). « C’est terminé, assure-t-il, maintenant, les pensions seront très proches des salaires». Contrairement à l’ancien texte, ce nouveau code «unifié» s’applique indistinctement aux fonctionnaires, aux militaires et aux parlementaires.

La Loi N°2018-053 du 11 juillet 2018 portant Code des pensions indique que le taux de cotisation de l’Etat au profit des fonctionnaires et des militaires passe de 8 % à 13%. Quant à la cotisation des travailleurs, eux-mêmes, le taux de 4% ne change pas. Cependant, affirme Hameth Ben Hamane Traoré, Directeur du recouvrement et du contrôle de la CMSS, en plus du salaire de base (traitement indiciaire), la cotisation s’entend aux primes et indemnités. Pour les parlementaires qui n’ont que de salaires le taux de cotisation sur leurs indemnités passe de 8% à 12%.

Quels avantages pour les fonctionnaires ?

Il va sans dire que le nouveau mode de calcul des pensions entraine une légère diminution du revenu net. Cependant, explique Alassane Traoré, Directeur de la liquidation des pensions, la pension des fonctionnaires et militaires sera améliorée, car elle sera calculée sur la base de la moyenne des rémunérations des cinq (5) dernières années au lieu du dernier salaire indiciaire comme ce fut le cas avant.

Outre, leur pension ordinaire, les retraités ont, désormais, la possibilité de bénéficier d’un régime de retrait par capitalisation. En effet, le code prévoit l’instauration d’un régime de retraite complémentaire qui donne à chaque affilié de la CMSS la possibilité de se constituer un revenu complémentaire dépendant de son effort contributif. Un rôle jadis, dévolu aux seules caisses privées de retraites.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here