Perpétuation de la mémoire d’un homme : L’adjudant Kola Sofara immortalisé par la DNAPES

0

Le ministère de la Justice, par le biais de la direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (Dnapes), a immortalisé l’adjudant Kola Sofara, tué dans l’exercice de sa fonction, en baptisant la salle de réunion de la Dnapes en son nom.

 

La cérémonie de baptême a eu lieu mercredi dernier sous présidence du garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Mme Sangaré Aminata Mallé, en présence du directeur de la Dnapes, des membres de la famille et des compagnons d’arme de l’adjudant.

Tué le 16 juin 2014 lors de l’évasion de la Maison centrale d’arrêt de Bamako du terroriste Wadoussène, l’adjudant Kola Sofara a été honoré par les autorités judiciaires du Mali. Elles ont baptisé de son nom la salle de réunion de la Dnapes.

C’est juste une geste de reconnaissance du peuple malien, dira le ministre de la Justice. “A travers cette modeste cérémonie, sa hiérarchie, ses collègues et l’ensemble du peuple malien veulent lui exprimer leur reconnaissance éternelle”, a précisé le grade des Sceaux.

En raison de son engagement de son vivant à rehausser l’image de l’administration pénitentiaire, le ministre de la Justice a souhaité que la salle Kola Sofara soit un vecteur de transmission des valeurs défendues par lui.

Le directeur de la Dnapes, Yaya Koné, a saisi l’occasion pour rappeler aux uns et aux autres la qualité de l’homme. “Soit à jamais remercié soldat assidu et rigoureux ; homme de principe, fidèle aux principes républicains de l’Etat. Tes compagnons d’arme retiendront ta force de conviction, ton courage, ta détermination, ton engagement et surtout ta conviction que l’avenir est au travail”, a-t-il rappelé.

Le secrétaire général du syndicat de l’administration pénitentiaire, Abdoulaye Fofana, a salué la reconnaissance de l’Etat à l’endroit de leur collègue Kola Sofara et rappelé qu’elle les conforte dans leur tâche quotidienne.

Au nom de la famille de Kola, son frère aîné, Sidi Sofara, a remercié l’Etat malien et les agents de l’administration pénitentiaire en particulier pour tout ce qu’ils ont fait depuis l’assassinat de Kola dans l’exercice de sa fonction.

Une bénédiction collective a mis fin à cette cérémonie de baptême. L’adjudant Kola Sofara vit désormais en cette salle depuis ce 9 décembre 2015.

Youssouf Coulibaly

 

PARTAGER