Retrait des CARTES AMO BIOMETRIQUES, la timidité voire l’indifférence de certains Assurés

1

La délivrance, voire l’accès aux cartes biométriques AMO est problématique, nous le concédons. Cependant, force est de constater que des milliers de cartes biométriques dorment dans des cartons au niveau des centres secondaires de l’INPS, à Bamako.

A preuve, une équipe de la CANAM a effectué, du 12 au 18 novembre 2020, une mission dans lesdits Centres afin de faire le pointage des stocks de cartes biométriques AMO disponibles à leur niveau.

Le constat est amer, plus de 11. 000 Cartes attendent leurs propriétaires pour y être enlevées. “Nous avons des cartes de 2017, 2015, 2019 et 2020. Beaucoup d’assurés ne viennent pas chercher leurs cartes. Même si on les appelle, ils ne viennent pas. Certains se pointent urgemment quand ils ont un soucis de santé. Nous faisons de notre mieux”, confie un  agent du service AMO d’un centre secondaire INPS. Il appelle les assurés à venir retirer leurs cartes.

ASSURES AMO, PARTEZ RETIRER VOS CARTES DANS LES CENTRES SECONDAIRES INPS ET CMSS. MERCI DE VOTRE AIMABLE COMPREHENSION !

 

SERCOM/CANAM

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. INPS et CANAM rencontre de bêtises, ils ont des agents qui ne foutent rien, les clients passent tous les jours à la recherche e leurs cartes, tantôt la personne qui s’occupe n’est pas sur place, tantôt la carte n’est pas encore disponible sans aucune recherche.
    Au mali, on ne travaille, ces services sont bourrés que des enfants des bosses, des copines, recrutes n’importe comment et qui ne sont pas capable de rendre le minimum de service aux usager.
    J’ai souffert pour ma carte après des mois de va et vient, tous les jours la même chanson (carte non encore disponible) pendant qu’elle était dans leur lot, pour faute de recherche,
    Malgré la disponibilité d’un logiciel ayant couté cher à l’état, le travail est toujours médiocre et de mal en pire,
    Seul le secteur privé, mixte peut marcher au Mali , avec la notion du service public, on restera toujours dans l’antiquité.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here