Révision annuelle des listes Électorales : La Mission d’observation des élections au Mali déplore l’absence d’engouement

0

Au terme de la  Révision Annuelle des Listes Électorales (RALE), qui se déroule chaque année en octobre, la Mission d’observation de l’élection au Mali (MODELE-Mali) dit constater l’absence d’information et d’engouement autour de cette opération.

Durant tout le mois d’octobre, MODELE- Mali indique avoir  déployé   sur le terrain  75 observateurs à long terme  pour suivre ce déroulement   des opérations  de la  révision annuelle  des listes électorales. Ces observateurs, explique  Dr Ibrahim Sangho,  ont été déployés dans la majorité des communes des 49 Cercles et des 6 communes du district de Bamako.

Sur le terrain, les observateurs de MODELE-Mali  disent constater  dans les lieux des opérations de représentants de l’État et des partis politiques  sans les superviseurs de l’autorité Indépendant de Gestion des Elections. Malgré  la loi électorale ai exigé la présence de cette entité dans les lieux des opérations,  elle était absente parce que ces membres n’étaient pas encore nommés. Les observateurs ont relevé des anomalies telles que  l’existence des  documents de travail comme dans les régions de Tombouctou, Gao et Kidal et a la non installation des commissions, dans certaines communes pour des raisons sécuritaires. Dans l’ensemble des localités observées, MODELE-Mali estime que  les opérations de la RALE se déroulent  avec peu d’affluence pour faire  les inscriptions des nouveaux majeurs, les transferts et les radiations.

« Les populations montrent peu d’engouement pour la RALE et cela s’explique par plusieurs raisons. Il s’agit, entre autres aspects, de l’insuffisance d’informations sur l’importance de ces opérations de révision ; des récoltes à effectuer ; de l’accès difficile à certaines communes dû au mauvais état des routes ; des inondations et de l’insécurité », souligne le porte-parole de MODELE-Mali, Dr Ibrahim Sangho

Par exemple, dans les régions de Kayes, Koulikoro et Tombouctou, les observateurs de MODELE disent constater  les transferts et radiations dans toutes les commissions, mais aucune inscription d’office n’a été constatée.  « Cela aura pour conséquence d’exclure, des échéances électorales futures, une bonne partie des nouveaux majeurs »,  note MODELE. Les mêmes constats sont enregistrés dans  plusieurs cercles dont tous les cercles de la région de Kidal, où aucun nouveau majeur ne s’est inscrit dans la liste électorale.

A ces problèmes s’ajoute le déficit d’information des partis politiques  auprès  de leurs militants  pour la réussite de l’opération. A l’issue de ce premier mois d’observation des listes électorales,  la MODELE formule des recommandations.

Aux Autorités de la transition, la mission demande le nécessaire renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire. Ce, afin de  permettre aux citoyennes et citoyens d’avoir accès aux commissions administratives.  La mission d’observation exhorte l’Etat à  adopter de stratégies de prise en compte des populations déplacées internes et des réfugiés. Et au Ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, elle demande la mise à disposition de locaux adéquats pour que les commissions administratives puissent travailler dans des conditions acceptables.  Quant aux partis politiques, elle recommande l’intensification des activités d’information et de sensibilisation afin que les citoyennes et citoyens connaissent les différentes étapes de la RALE et les démarches à effectuer.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here