Saint Valentin à la malienne : Femme malienne ne veut pas de bouquet de fleurs mais plutôt beaucoup de F. CFA

2

Chaque 14 février, c’est la fête des amoureux  appelé la Saint Valentin de s’échanger des cadeaux et autres attentions symbolisant leur attachement réciproque. Mais depuis un certain, ici à Bamako cette date  est entrée de force dans l’agenda des Maliens. Les couples en profitent pour échanger des mots  doux et des cadeaux, et d’autres attentions comme preuve d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

Contrairement au Mali,  au lieu que nos amoureux maliens prennent d’assaut les supermarchés, les marchés classiques, les parfumeries, les boutiques de roses qui célèbrent la Saint Valentin,  la femme malienne préfère que son prince charmant lui offre beaucoup de billets de CFA en lieu et place d’un bouquet de fleur.

Selon la femme malienne on ne mange pas fleurs plutôt on mange F.CFA. Paradoxalement, le Saint valentin à la malienne c’est l’homme qui offre à la femme non pas les deux. Sinon elle te quitte pour un autre ‘’kamaleba’’

Au Mali Saint valentin on ne mange pas ‘’ I LOVE YOU ‘’ mais on mange dans LOVEDOUMAN à condition il faut banqueter fort. Et le Saint valentin se termine au Chinois Bar avant que l’Homme paie la tresse, l’habillement  de sa dulcinée.

Pourtant le vrai cadeau de Saint valentin c’est de continuer à montrer à la personne combien on l’aime, combien elle est chère pour toi, car le matériel finit par se briser ou se détériorer mais l’affection est indéterminée. Elle ne finit jamais.  Les cadeaux sont juste symboliques,  sinon l’amour ça se prouve tous les jours.

Amoureusement, Star -info, vous souhaite Saint valentin.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. « Saint Valentin: Femme Malienne ne veut pas de bouquet de fleurs, mais plutôt beaucoup de FCFA.»

    Arrêtons de mettre le Diable aux côtés des femmes. Si ailleurs on offre des fleurs, c’est tout simplement parce depuis l’Antiquité les fleurs font partie de leur culture. Depuis des siècles ou même des millénaires ils fleurissent les tombes des personnes qui leur sont chères, ils offrent des fleurs aux personnes qu’ils aiment, ce qui fait que dans leur société, les fleurs leur ont un sens.

    Chez nous au MALI, non seulement les fleurs n’ont aucun sens, mais aussi la femme est comme un objet qui appartient à l’homme. Les plus souvent elle n’a pas à aimer son homme ou pas, elle lui est offerte sans son consentement. C’est l’homme qui choisit la femme qu’il aime, donc c’est à lui d’exprimer son amour à sa dulcinée et non le contraire. Vous parlez de fleurs, qu’est-ce que les fleurs apporteront à une femme qui te partage avec 3 autres femmes ? Avant de dénoncer les cadeaux dans un seul sens, observez bien les familles Maliennes et dîtes nous si la femme est même en position d’offrir des cadeaux à l’homme.

    Au lieu regarder les tares de notre société et essayer de repartir sur des nouvelles bases, on se contente de diaboliser la femme et la rendre responsable de tous les maux d’Israël.

    Si Saint Valentin veut venir en Afrique, il doit remplir son sac avec de l’argent car la fleur ne symbolise rien dans notre culture. Si le Père Noël veut venir en Afrique, il doit venir dans le Baobab et non dans le Sapin qui n’existe pas dans nos forêts. C’est très simple !

    • Merci yugo pour avoir ouvert les yeux de cet eceverl de Bokoum sur la realite de la societe Malienne, en effet on diabolise la femme ,on la marginalise des la naissance et on l’ecarte des decisions comme une demi-personne. Elle n’a aucun droit mais seulement des devoirs, elle est inferieure a l’homme, et elle doit que faire les dures labeurs comme une esclavage, et apres tout memes les medias qui sont sense eduques les media publient des idioties de ce genre,

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here