Situation politique du Mali : l’Imam Mahmoud Dicko propose une transition de 18 mois maximum

4

Le leader du mouvement de contestation politique M5-RFP, l’Imam Mahmoud Dicko s’est exprimé à travers une interview accordée à RFI sur la sanction de la CEDEAO et la transition politique au Mali. De son point de vue, la transition doit être confiée à un « civil consensuel » et dans un délai bien terminé qui ne dépasse pas au moins 18 mois.

Pour l’imam Dicko, le problème de la transition doit être décidé par tous les Maliens et non pas par une seule personne. Car pour lui, l’avis de tous les Maliens compte pour la résolution de ce problème.  « Je crois qu’il faut faire une concertation de toutes les forces vives de la Nation pour dégager quelque chose qui va certainement faciliter la mise en œuvre de l’État qui est depuis très longtemps arrêté », recommande-t-il.

Se prononçant sur la durée de cette transition, la caution morale du M5-RFP estime qu’il « ne sert à rien vraiment de s’éterniser dans une transition ». À ses dires, il convient de trouver rapidement un moyen pour sortir de cette situation politique.  Ce que propose l’Imam Dicko, c’est une transition de « dix-huit mois ou moins » et qui sera confié « un civil consensuel » en raison des circonstances que traverse le pays.

Néanmoins l’Imam Mahmoud Dicko met en garde ceux qui seront chargés de gérer cette transition. À l’en croire,personne n’aura le droit de faire ce qu’il veut en étant à la tête du pays.  « On doit désormais prendre ça en compte que le peuple ne va pas croiser les bras et regarder les gens faire. On n’a trop duré dans des crises interminables et il faut trouver une solution pour en sortir », laisse entendre l’imam Dicko.

L’autorité morale du M5-RFP lève toute équivoque pour ceux qui pensent qu’il souhaite diriger la transition. « Moi j’ai été clair. Je ne change pas de langage du jour au lendemain. J’ai dit que je regagne ma mosquée. Je ne serai pas président ni d’une transition ni de gouvernement ni autre chose. Je suis imam et je resterai imam inchallah »,rassure l’imam Dicko.

Tioumbè Adeline Tolofoudié

 Stagiaire

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Ma Grande Kenedogou en compagnie d’ali le grand supporter de Boua le ventru IBK, l’ex president du Mali. Un Imam est un Malien qui peut donner son point de vue et “au moins 18 mois” est sa reponse. De mon propre point de vue d’un autre Malien qui n’est pas un Imam mais qui suit la vie politique du Mali de tous les jours depuis 1979 je dirai 24 mois car il y une tache gigantesque qui attend la transition avec otutes les reformes necessaires pour une nouvelle base afin que ne nous retombons dans les memes difficultes et que le prochain President ne pense pas que le Mali est l’heritage de son pere comme Boua l’avait fait.

    • Kinguiranke,

      Certaines professions impliquent une certaines réserves, telle que les militaires ou les fonctionnaires ,
      En tant que membre du pouvoir religieux il devrait avoir cette réserve

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here