Chan 2016 : Maliens et Ougandais dos à dos

1
Samuel Diarra
Samuel Diarra

Les équipes du Mali et de l’Ouganda ont fait match nul 2-2 au premier tour du Championnat d’Afrique des nations, ce 19 janvier à Rubavi. La Zambie, qui a battu le Zimbabwe 1-0, en profite pour prendre la première place du groupe D de ce Chan 2016.

Ce 4e Championnat d’Afrique des nations est parti sur de bonnes bases avec 19 buts inscrits en 8 matches. Les équipes du Mali et d’Ouganda ont apporté leur contribution à ce spectacle avec un match nul 2-2 à Rubavu, ce 19 janvier, au premier tour du Chan 2016.

Les Ougandais ont ouvert le score avec un coup de tête d’Erisa Ssekisambu, qui a repris un coup franc puissant (0-1, 12e). Les Maliens ont ensuite égalisé grâce à une frappe croisée de Sékou Koita (1-1, 24e).

Un penalty injustifié

Plaisante, la partie tourne encore à l’avantage des Cranes lorsque l’arbitre désigne le point de penalty pour un léger contact entre Diarra Sékou et Ssekisambu… à l’entrée de la surface de préparation. Faruku Miya, le capitaine ougandais, prend Djigui Diarra, le portier malien, à contre-pied : 1-2, 41e. Un autre penalty – peut-être plus justifié – n’est en revanche pas accordé à l’Ouganda, juste avant la pause (45e+1).

En début de deuxième période, les Aigles cueillent à froid leurs adversaires, un peu contre le cours du jeu. Hamidou Sinayoko se jette au second poteau sur un centre dévié : 2-2, 48e. Le score n’évoluera plus malgré les velléités offensives des deux camps.

Plus tôt dans la journée, l’équipe de Zambie avait battu celle du Zimbabwe 1-0, grâce à une réalisation d’Isaac Chansa (58e).

Les Maliens affronteront les Zimbabwéens le 23 janvier à Rubavu, tandis que l’autre rencontre du groupe D opposera l’Ouganda et la Zambie.

CHAN 2016 : CLASSEMENT DU GROUPE D

1. Zambie 3 points (+1)
2. Mali 1 point (0)
– Ouganda 1 point (0)
4. Zimbabwe 0 point (-1)

 PLUS D’INFOS de notre partenaire
Le Gabon et la Côte d’Ivoire doivent lancer leur Chan 2016
Chan 2016: Johnny McKinstry, un jeune surdoué à la tête du Rwanda
SOURCErfi.fr
PARTAGER

1 commentaire

  1. Les joueurs maliens confondaient vitesse et précipitation. Les ougandais étaient les premiers sur tous les ballons. On ne voyait pas un collectif malien. C’est un peu vers la fin du match que les aigles ont commencé à se retrouver. Que l’entraineur revoit sa copie si le Mali veut aller loin. Bonne chance!

Comments are closed.