CHAN 2021 : Bravo aux vice-champions d’Afrique

0

Les Aigles Locaux ont terminé sur la deuxième marche du tournoi, s’inclinant 0-2 en finale face au détenteur du titre, le Maroc

La dernière marche a encore été fatale au Mali. Comme en 2016 et la lourde défaite 0-3 face aux Léopards de la RD Congo, les Aigles Locaux ont encore chuté à une marche du sacre continental. Et cette fois encore, c’est un champion d’Afrique, le Maroc qui a brisé le rêve de la sélection nationale de soulever sa première couronne africaine, s’imposant 2-0, grâce à deux réalisations de Soufiane Bouftini (69è min) et d’Ayoub El Kaabi (79è min). Tout s’est joué pour les Lions de l’Atlas en deuxième période. Jusque-là, les protégés du sélectionneur national, Nouhoum Diané avaient plutôt tenu tête au champion d’Afrique en titre et tout pouvait arriver, d’un côté comme de l’autre. Le face à face perdu par Moussa Koné devant le gardien marocain, alors que le score était de 0-0 (64è min) illustre parfaitement cette réalité.

Et ironie du sort pour le Mali, c’est dans la foulée de cette action que la sélection du Royaume chérifien va débloquer le tableau d’afichage. Suite à un corner, le défenseur Omar Namsaoui domine son vis-à-vis, Barou Sanogo et place une tête puissante qui ne laisse aucune chance au capitaine Djigui Diarra (69è min). En première période, le même Moussa Koné avait buté sur le gardien Anass Zniti (23è min). A la 79è minute, nouveau corner et nouveau but pour les Lions de l’Atlas. Cette fois, c’est le meilleur buteur du CHAN 2018 Ayoub El Kaabi qui fait parler son opportunisme. À la réception d’une remise de la tête de son coéquipier, Mohamed Aly Benamme, l’attaquant marocain surgit au cœur de la défense malienne et prolonge le ballon dans les buts de Djigui Diarra. Avec ce but, les carottes étaient cuites pour les Aigles Locaux qui s’inclinent pour la deuxième fois en finale, après celle de 2016 au Rwanda contre la RD Congo.

La sélection nationale a même terminé la finale à dix contre onze, suite à l’expulsion du latéral Issaka Samaké pour cumul de cartons jaunes. Pas de trophées donc pour les protégés du sélectionneur national, Nouhoum Diané, mais plus que ce nouvel échec en finale, on retiendra surtout le beau parcours de la sélection nationale qui a fait vibrer tout le peuple pendant toute la durée de cette 6è édition du CHAN.
Non seulement, le capitaine Djigui Diarra et ses coéquipiers sont restés invaincus jusqu’en finale, mais en plus, ils ont produit l’un des meilleurs footballs du tournoi. La marche était un peu haute contre des Marocains plus expérimentés et qui n’ont pas eu à mener des combats durs pour se qualifier, contrairement aux Aigles Locaux qui sont passés par deux prolongations et des séances de tirs au but pour valider leur ticket.

La seule fausse note du CHAN pour le Mali a été la ligne d’attaque qui a été sans conteste le maillon faible de l’équipe. En atteste le nombre de but marqué par les attaquants maliens en six sorties : une seule réalisation œuvre de Demba Diallo. Disons-le sans ambages, c’est trop peu à ce niveau et le staff technique des Aigles Locaux devra déjà s’atteler à corriger les lacunes étalées dans ce compartiment pour mieux aborder les échéances à venir.
Avec ce sacre, le Maroc remporte son deuxième titre et rejoint la RD Congo qui a été sacrée en 2009 et 2016. Mais contrairement aux Léopards congolais, les Lions de l’Atlas sont les premiers footballeurs du continent à s’adjuger le trophée deux fois consécutivement depuis le lancement du CHAN en 2009.
Dans notre édition de demain, nous reviendrons sur la finale de cette 6è édition du CHAN avec les réactions des acteurs.

Ladji M. DIABY

Dimanche 7 février au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé
Mali-Maroc : 0-2
Buts de Soufiane Bouftini (69è min), Ayoub El Kaabi (79è min)
Expulsion d’Issaka Samaké (90è min +3)
Arbitrage du Kenyan Peter Waweru Kamaku assisté de son compatriote Gilbert Kipkoech Cheruiyot et de la Camerounaise Carine Atezambong Fomo
Mali : 
Djigui Diarra (cap), Issaka Samaké, Yacouba Doumbia, Barou Sanogo, Siaka Bagayko, Moussa Kyabou, Sadio Kanouté, Makan Samabaly (Ousmane Kamissoko, 78è min), Moussa Ballo (Zoumana Zimpara), Demba Diallo, Moussa Koné (Bassékou Diabaté, 78è min).
Entraîneur : Nouhoum Diané


Maroc :
 Anass Zniti, Hamza El Moussaoui, Soufiane Bouftini, Omar Namsaoui, Abdelmounaim Boutouil, Yahya Jabrane, Mohammed Ali Bemammer, Abdelilah Hafidi (Walid El Karti, 90è min +4), Soufiane Rahimi, Noah Saadaoui (Zakaria Hadraf, 90è min +4), Ayoub El Kaabi (cap).
Entraîneur : Houcine Ammouta

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here