Coupe UFRESA-Mali : La première édition a vécue

0

La finale de la coupe de l’Union des Femmes Reporters Sportifs d’Afrique (UFRESA-Mali) a été jouée le vendredi 25 décembre au Stade Mamadou KONATE. Pour cette première édition, les demi-finalistes de la dernière édition de la coupe du mali ont eu le privilège d’être retenus par la commission d’organisation. Ces rencontres ont vu les victoires de l’USFAS sur l’AS Réal (1-0) et de l’AS Mandé face à l’Amazone de la commune V (2-0).

L’affiche de cette édition était donc celle de la finale de la coupe du Mali. Les militaires avaient l’occasion de se racheter après la défaite (1-0) en finale de la coupe du mali. Les joueuses de LABAS SOKORE (Entraineur USFAS) ont bien entamé la partie en ouvrant le score dès la 11ème  minute par la capitaine Aichata DOUMBIA sur penalty. En seconde période, l’entrée en jeu de MARA IVONE change la donne et la meilleure joueuse de la coupe du mali, Fatoumata DIARRA trouve la plénitude de son talent.

A la 55ème minute, sur une passe à l’intérieur, Fatoumata DIARRA contrôle le ballon et trompe la vigilance de KARENTAO Fatoumata, gardienne de l’USFAS. Malgré quelques occasions de part et d’autre le score ne bougera pas. Le Mandé s’impose au tir au but (5-4) et décroche la première édition de la coupe UFRESA-Mali. L’objectif de cette coupe est de promouvoir le football féminin, nous sommes à l’intersaison, ça permettra à ces équipes de bien aborder la saison. Nous voulons aussi inciter les femmes à exercer le métier de journaliste sportif car elles ne sont pas nombreuses dans le domaine.  Je remercie le parrain de cette édition, WATI-B, la Fédération Malienne de Football et tous les journalistes sportifs du mali, a conclu Coumba NIAMBELE, présidente de l’UFRESA-Mali. Le parrain, DAWALA, promoteur de la marque WATI-B, représenté par son manager, Mamadou SANGARE communément appelé Momo de paris, a affirmé son attachement à la promotion du football féminin et s’est dit prêt à parrainer d’autres éditions avec l’UFRESA-Mali.

Par Mohamed DIAKITE

==================

CHAN RWANDA 2016: C’est parti pour trois semaines de compétition

La quatrième édition du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) a donné son coup d’envoi ce samedi 16 janvier à Kigali (Rwanda). En match d’ouverture, le pays hôte, le Rwanda s’est imposé (1-0) face aux éléphants de la cote d’ivoire dans le groupe A.

En deuxième heure, dans le même groupe, Gabonais et Marocains se sont neutralisés (0-0). Dans le groupe B, la RD Congo a montré sa suprématie en dominant l’Ethiopie sur le score sans appel de (3-0). Les lions indomptables du Cameroun ont dominé l’Angola sur le minimum des scores (1-0). Le tenant du titre de la 1ère édition, RD Congo domine ce groupe avec le même nombre de point que le Cameroun mais avec un goal-average favorable. Le match le plus attendu oppose les aigles du Mali face à l’Ouganda aujourd’hui à 16heures GMT. Dans ce même groupe D, le Zimbabwe qui a éliminé le Mali lors de la dernière édition se jaugera avec la Zambie à 13h.

Dans cette quatrième édition, pas mal d’observateurs se posent la question à savoir : Avec la crise que traverse notre football depuis le 10 janvier 2015, conjugué à l’arrêt du championnat, le Mali pourra-t-il combler les attentes placées en lui ? En tout cas le nouvel entraineur, Djibril DRAME a tenté de pallier cette déconvenue en multipliant les matches amicaux face aux équipes de première division.

Il nous a même fait savoir à travers sa conférence de presse tenue la semaine passée au siège de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) à la veille du départ de son équipe, que le Mali tentera de faire mieux qu’en 2014 où nous avons été éliminé par le Zimbabwe en quart de finale.

Rendez-vous donc aujourd’hui à 16h. Un seul conseil pour le nouveau coach, le faux est interdit pour ce premier match très capital quand nous savons que les adversaires du Mali s’appellent le Zimbabwe et la Zambie qui ont l’habitude de venir avec de bonnes équipes dans ce tournoi exclusivement réservés aux joueurs évoluant dans les championnats nationaux. A noter que le tenant du titre de la dernière édition, la Lybie est absente pour la simple raison qu’elle n’a pas pu se qualifier dans les éliminatoires.

Par Mohamed DIAKITE

 

 

 

SUPER COUPE DE BASKET 2014-2015

– DAC dames sans partage

– AS Réal messieurs en revanche

La Fédération malienne de basket FMBB et son sponsor officiel Orange Mali ont organisé la super coupe de basket qui a opposé les champions aux vainqueurs de dame coupe du Mali de la saison 2014-2015. En dames, le Djoliba AC, championne et détentrice de la coupe du Mali, était opposé à l’Attar club de Kidal, finaliste malheureuse et l’AS Réal, champion du Mali, a affronté l’AS Police, vainqueur de la coupe du Mali, en messieurs. Djolibistes et Réalistes ont confirmé les pronostiques en s’imposant nettement à leur adversaire.

 

Djoliba AC-Attar club en dames : 101-39, La noyade de l’Attar club

Malgré la progression nette de l’équipe de basket du club phare de la 8è région, Kidal, très peu ou pas d’observateur pouvait parier sur une victoire des protégés de Mohamed Salia Maïga, manager, tant le Djoliba n’a affiché aucune volonté de partager les trophées de la saison.

Après avoir réalisé le doublé, titre de champion et vainqueur de la coupe du Mali, le Djoliba a remporté la coupe de PMU-Mali, organisé par la ligue de Bamako, les internationales du Djoliba, Astan Soumaré, Djénèba N’Diaye, Aïssata B Maïga… n’ont voulu rater le dernier sacre de la saison, celui qui a marqué aussi l’ouverture de la saison 2015-2016. La domination sans équivoque avec un jeu intérieur et surtout extérieur étincelant, s’est soldé par un score dont Attar ne méritait pas, 101 contre 39.

Les hésitations, les pertes de balle, la peur de Sira Camara et ses coéquipières de Attar, comme l’a si bien dit Mohamed Salia, ont aidé le Djoliba dans sa large victoire. L’absence de Amadou Bamba, managé du Djoliba, parti sur la pointe des pieds selon le président de la section basket, Alou Sanogo, n’a rien enlevé au jeu enthousiaste et très volontaire du Djoliba. Le manager adjoint, Dramane Koné, n’a fait que gérer l’effectif aguerri selon les phases du jeu.

 

AS Réal- AS Police en messieurs : 64-55, Le doublé raté des ‘’Policiers’’

L’espoir de voir l’AS Police créer la petite surprise était plus élevé que chez les dames. Parce que, l’équipe des flics est détentrice de dame coupe du Mali et que le basket ball messieurs connaît un certain nivellement de niveau. Mais déjà, dans la première période, les poulains de Moussa Sogoré ont montré des signes de faiblesse en ne réussissant leur premier panier qu’après 2 mn de jeu. Cette inefficacité sous le cerceau et dans la zone des trois points était à l’image du manque d’inspiration de Adama Koné, capitaine et le plus expérimenté de l’équipe. Zoumana Coulibaly, managé du Réal, en a profité pour conditionner ses joueurs à la vitoire finale. Seuls les tirs à trois points n’ont pas marché pour les Réalistes.

L’AS Police a beau couru derrière le score mais sans réussir, mis à part le court coude à coude au début de la partie. Les vainqueurs ont empoché 500 000 Fcfa chacun et les vaincus 250.000 FCFA.

SANGARE

PARTAGER