Habib Sissoko lors de la nuit du mérite sportif : « Le Comité National Olympique continuera à écrire le récit historique de notre sport contre les valeurs négatives qui menacent sa cohésion et ses valeurs communes »

0

L’un des temps marquants de la 6è édition de la Nuit du mérite sportif, célébrée le 19 décembre 2015 au Cicb de Bamako, fut sans doute le discours du président du Comité national olympique et sportif du Mali. En présence du ministre des Sports, Housseini Amion Guindo ; de l’Intendant Général Lassana Palenfo, parrain de l’édition, de Kéïta Aminata Maïga, première Dame du Mali et présidente de l’Académie nationale olympique du Mali, Habib Sissoko a livré un message qui allie hommages, reconnaissance, bilan, défis et perspectives. Comme à l’accoutumée, cette Nuit a récompensé le meilleur sportif de l’année 2015 (le footballeur Adama Traoré, meilleur joueur U20 du monde) et le meilleur dirigeant sportif (Jean Claude Sidibé, président de la Fédération malienne de basket-ball). Plusieurs autres distinctions ont été attribuées au cours de cette soirée qui fut également celle du Devoir de mémoire.

Nous vous livrons l’intégralité du discours du président du Cnosm et un album photo de l’événement.

« Par une nuit festive et depuis six (6) belles années, le CNOSM écrit son petit roman, avec mesure et assurance. Ce rituel donne une âme à notre sport avec le souvenir de ses héros fondateurs et le défilé de ses braves qui, aujourd’hui, sur toutes les scènes du monde, magnifient le Mali. Nous faisons nôtre le proverbe qui dit que « Gouverner sans rituel, c’est labourer sans socle ».

Cette année, nous venons à la fête, la tête remplie des affres du démon terroriste et du paradoxe entre nos réussites sportives et la perte de sérénité au sein du Mouvement Sportif.

Pour le premier que nous vaincrons à coup sûr, nos prières accompagnent au jardin de Dieu tous ceux frappés par le destin. Quant au second, nous rappelons que seul le travail des hommes réconciliés peut ramener l’espoir et la performance.

Notre présent est donc doublement un temps de défis, nous voulons dire un temps du choix et de l’action. Alors osons, osons ensemble de nouvelles espérances.

« La Nuit du Mérite Sportif » est un moment solennel de la reconnaissance de l’Excellence et du mérite. Cette reconnaissance est témoignée à l’endroit des Fédérations Sportives Nationales, des dirigeants, des athlètes et des personnalités qui, à travers le temps, ont fait du service au sport malien un principe absolu.

Ainsi, et ce soir le Devoir de Mémoire et le mérite seront reconnus,  Ainsi, et ce soir la performance et le fair-play seront magnifiés et salués.

Avant de parler de  l’illustre Parrain de la soirée, Son Excellence l’Intendant Général Lassana PALENFO, qu’il me soit permis de souhaiter à notre Hôte et à sa brave épouse, la chaleureuse bienvenue à Bamako. Sur les rives du fleuve Djoliba, vous êtes en votre domicile. En effet, notre Parrain appartient à la Côte d’Ivoire et au Mali, et notre vieux pays d’histoire et de civilisations connaît parfaitement la valeur de l’amitié et du bon voisinage.

Investi de la confiance du continent africain et du Mouvement Olympique International, le Président du CNO Ivoirien est aussi Président de l’Union Africaine de Judo, Président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique et Membre Honoraire du Comité International Olympique.

Président PALENFO, le CNO du Mali se souviendra que pendant de longues années vous vous êtes comporté pour vous rendre digne de votre grande mission. Pour cette raison et pour votre engagement sincère, il s’est tenu prêt à soutenir votre glorieux projet.

Aujourd’hui, à Bamako et avec vous, il m’apparaît un devoir de renouveler le serment d’adhésion et de poursuite des idéaux communs au sport africain et au Mouvement Olympique.

La fête du sport offre l’occasion de renouveler nos remerciements et notre reconnaissance à Son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA.

Monsieur le Président de la République, nous sommes sensibles à la force de conviction patriotique qui émane de vos propos et de vos actions. Cette foi en notre Mali est source de réconfort pour un peuple de fierté et de dignité. Alors, que votre gouvernance faite d’attention et de regard humain portés à tous, serve de guide à notre jeunesse pour le renouveau national, surtout en ces temps de solidarités diluées.

Que penser des réceptions dédiées aux sportifs méritants au Palais de la République ? Sinon la manifestation de l’entente cordiale entre le capitaine du bateau et les vaillants matelots.

Nous tenons à féliciter et à remercier notre Ministre, Housseini Amion GUINDO.

Monsieur le Ministre, vous n’avez pas compté votre temps pour écouter, conseiller et assister le Mouvement Sportif.

Votre accompagnement souriant nous conforte dans notre détermination.

Nous avons rapporté et rappelé en toutes circonstances les grands chantiers que vous avez entamés et aboutis.

A présent nous saluons les efforts de l’avocat que vous êtes dans la défense des dossiers.

  • De l’arrêté interministériel relatif aux primes et frais de mission alloués aux délégations sportives,
  • De la demande de subvention au Mouvement Olympique National
  • Du soutien à l’organisation à Bamako de l’Assemblée Générale et des Jeux de la Zone II de l’ACNOA dont notre pays assume la présidence.

En retour soyez assuré de notre adhésion aux travaux d’Hercule que vous avez engagés pour le confort du sport malien.

 

  • La reconnaissance des sportifs est témoignée à la Première Dame du Mali, Madame KEITA Aminata MAIGA

« Ko muso » souffrez que l’on vous porte ce témoignage, vous qui avez inscrit le CNO malien au prestigieux programme de « Peace and Sport » ;

Prestance et humilité sur la scène du forum, en principauté de Monaco, vous consacrez l’excellente image du Mali ;

Combativité et abnégation sur le front de la défense du genre, vous faites la fierté des femmes conquérantes d’Afrique.

  • Chers amis de la Zone II, votre présence à Bamako est la marque de votre solidarité. Ensemble nous réussirons le développement du sport de notre Zone.
  • De façon égale nous remercions les partenaires du sport national pour leur soutien.

Il nous plaît de relever l’exemplarité du partenariat du CNOSM avec son Sponsor Officiel SOTELMA/MALITEL.

Ce partenariat d’intelligence et de sens de la citoyenneté vient d’être renouvelé pour quatre belles années. Il est évident que l’apport de la SOTELMA S.A a permis d’améliorer la gouvernance des Associations. En assurant ce qu’on appelle « le nerf de la guerre » il apporte davantage de sérénité à l’Association.

Le partenariat CNOSM/SOTELMA S.A a aussi favorisé l’épanouissement des sportifs en stimulant ces derniers vers la performance.

Que Monsieur Mohamed MORCHID, Directeur Général de SOTELMA-SA, trouve ici le témoignage de notre gratitude.

 

  • Nous saluons le soutien du PARI MUTUEL URBAIN du Mali à l’organisation de la soirée. Nous serons heureux de le recevoir très prochainement dans le panel réservé aux partenaires privilégiés du Comité Olympique. Le sport malien n‘en sera que renforcé.

 

  • Enfin, que dire à nos athlètes et à leurs encadreurs ? Nous sommes fiers de vous, tout simplement.

Vous avez donné du bonheur à notre peuple. Vous avez enseigné à la famille sportive que seuls les esprits en harmonie peuvent entreprendre un projet conquérant.

Nourrissez-vous de la pensée Bouddhiste qui soutient qu’ «avoir vaincu un sommet ne suffit pas, c’est plutôt à cet instant que commence le danger ».

En dépit des temps difficiles, le Mouvement Sportif n’a pas le droit de se départir de la démarche consensuelle pour réaliser ses ambitions.

Le Comité National Olympique, pour sa part, continuera à écrire le récit historique de notre sport, contre les valeurs négatives qui menacent sa cohésion et ses valeurs communes.

A l’orée de la nouvelle année, pleine de rêveries mais aussi de défis réels, nous saisissons l’opportunité présente pour souhaiter à notre pays et à ses amis, au Mouvement Olympique et ses partenaires, bien sûr à vous tous, chers invités et à vos familles, une année 2016 de Paix, de bonheur et de réussite ».

PARTAGER