Harcèlement sexuel dans le sport : Le Cnosm condamne et promet de s’investir dans la sensibilisation des acteurs

0

Dans un communiqué en date du 31 juillet 2021, le comité exécutif du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm)  a tenu à préciser qu’il n’avait pas été saisi du dossier de “harcèlement sexuel au sein du basketball malien” par quelque instance judiciaire ou sportive. Il a appris l’information par la presse nationale et internationale et par un communiqué de presse de la Fédération malienne de basket-ball. Malgré cela, le Cnosm condamne avec la plus grande fermeté la pratique qui est une atteinte à la dignité et à l’intégrité de la femme et de la fille. Toutefois, il se dit disposé à organiser des séminaires thématiques sur le phénomène dès le mois de septembre 2021 à l’intention des acteurs sportifs.

Dans le communiqué, le comité exécutif du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm)  fait savoir qu’il appris par la presse nationale et internationale et par un communiqué de presse de la Fédération malienne de basket-ball, une affaire de “harcèlement sexuel au sein du basketball malien” ayant conduit la Fiba-Monde à ouvrir une enquête préliminaire sur ce dossier et à une mise à l’écart provisoire d’Hamane Niang de sa fonction de président de la Fiba-Monde ainsi qu’à une suspension provisoire d’Harouna Maïga, président de la Fédération malienne de basket-ball.

“Le comité exécutif du Cnosm tient à préciser que jusqu’à la date d’aujourd’hui (Ndlr, 31 juillet 2021),  il n’a pas été saisi de ce dossier par une instance judiciaire ou sportive. Toutefois, notre attachement aux valeurs olympiques d’éthique, de justice et de solidarité, épousant parfaitement nos valeurs sociales et sociétales, nous exhorte à condamner avec la plus grande fermeté toute atteinte à la dignité et à l’intégrité de la femme et de la fille sous quelle que forme qu’elle soit et plus particulièrement s’agissant d’actes de harcèlements ou d’abus sexuels. A cet effet, le comité exécutif du Cnosm fait de son crédo, la sensibilisation des acteurs sportifs (athlètes, entraineurs, personnel administratif, dirigeants, presse sportive…) sur ces pratiques afin de les bannir de notre environnement. C’est dans ce cadre qu’en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports du Mali, les services compétents du Comité international olympique (CIO)  et de la Solidarité olympique, nous organiserons des séminaires thématiques sur ce phénomène dès le mois de septembre 2021 à l’adresse du Mouvement sportif malien. Enfin, le comité exécutif du Cnosm, réaffirme sa disponibilité à toutes les instances judiciaires et sportives (autorités judiciaires maliennes, Commission d’enquête Fiba-monde, CIO…) à apporter sa contribution à la manifestation de la vérité dans ce dossier”, précise le communiqué.                                                                                                    

  Siaka Doumbia

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here