Koulikoro, inauguration du centre de formation technique de football :rnUne aubaine pour le football malien

0

Situé à 65 km de Bamako, Koulikoro la capitale du Meguetan abrite désormais un centre de formation technique de football dont la cérémonie d’inauguration a eu lieu le jeudi dernier. C’était en présence du gouverneur, du préfet, des élus communaux, de Karounga Keita 1er vice de la fédération malienne de football et de M Kabla, représentant du projet goal de la Fifa.

rn

rn

En effet, ce centre de formation est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement malien, la ville de Koulikoro et la Fifa. Le coût est estimé à 295 000 000 de cfa. Ce joyau est le premier du genre en Afrique. Elle couvre une superficie de 5 ha comportant un bâtiment principal servant de dortoir de 14 chambres, avec douche intérieure et deux grandes salles de conférence. Au fin fond, on peu apercevoir deux bâtiments annexes l’un sert de salle de musculature et l’autre la classe de formation des futurs élites du foot-ball malien. Un passage sépare deux terrains réglementaires. Il y a également un réfectoire. Le maire en prenant la parole au nom de l’ensemble de la population de Koulikoro, a félicité le partenariat entre le gouvernement malien et la Fifa. Pour lui, ce tout nouveau centre contribuera à ajouter aux infrastructures de développement de la ville de Koulikoro. Il dira que ce centre est avant tout un instrument de travail pour les joueurs. Quant à Karounga Keita de la fédération, il dira que ce moment est un moment très heureux dans son existence. «Notre souci est d’améliorer la qualité de nos joueurs. Je réitère des remerciements à l’endroit de la Fifa. Nous ferons de ce centre un maillon de succès de notre foot-ball ».Avant la remise des clés, M Kabla dira que «le but de ce centre est pour faire progresser le foot au Mali, afin de permettre à nos équipes de travailler dans les meilleurs conditions. Je souhaite de tout cœur que nous continuons à conjuguer nos efforts pour la réussite du sport ». Enfin, de l’avis même de l’intervenant «il faut signaler que sans l’intervention de la Fifa on aurait eu ce joyau mais avec beaucoup de peine et de retard dans l’exécution des travaux. Nous souhaitons de tout cœur que nos jeunes footballeurs en fassent bon usage pour qu’enfin le Mali ait la coupe d’Afrique, pourquoi pas la coupe du monde ? »

rn

Moriba Dabo et Drissa Sangaré

rn

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER