Il n’y pas eu de match : le FC Barcelone a dominé de la tête et des épaules le Real Madrid (0-4), lors du choc de la 12e journée de la Liga, samedi. Le club catalan prend six longueurs d’avance sur les Madrilènes en tête du championnat. Suarez, auteur d’un doublé, Neymar et Iniesta ont inscrit les buts d’un exceptionnel Barça.

Quelle claque ! Dans un Clasico à sens unique, le FC Barcelone a humilié le Real Madrid devant son public de Santiago-Bernabeu samedi, lors de la 12e journée de Liga (0-4). Luis Suarez (11e, 74e), Neymar (39e) et Andres Iniesta(53e) ont concrétisé la nette supériorité du Barça. Elle se traduit aussi au classement désormais. L’équipe de Luis Enrique a creusé l’écart avec six points d’avance sur son rival madrilène, réduit à dix en fin de match après l’expulsion d’Isco (85e).

Le Real n’a jamais été à la hauteur de l’événement, mais cela ne doit rien enlever à la brillante prestation du champion d’Espagne en titre. Le Barça a déroulé de bout en bout, dominant la bataille du milieu avec une facilité incroyable à l’image d’un premier but typique du club blaugrana : après une phase de possession d’une minute et un enchaînement de 24 passes, Sergi Roberto a éliminé deux joueurs madrilènes avant de servir Luis Suarez sur un plateau. Une première fois, l’Uruguayen a eu le geste parfait, un extérieur du pied précis pour tromper Keylor Navas (0-1, 11e).

  

Etouffé par le pressing catalan, incapable d’enchaîner les passes, le Real a timidement réagi après la sortie sur blessure de Javier Mascherano, remplacé par Jérémy Mathieu (27e). Mais James Rodriguez (28e) et Karim Benzema(38e), tous deux de retour dans le onze de départ, n’ont su saisir l’occasion de remettre la Maison Blanche dans le match. L’efficacité, comme tout le reste, était du côté barcelonais. Légèrement hors-jeu sur un service parfait d’Andres Iniesta, Neymar a pu glisser le ballon sous le ventre de Keylor Navas pour donner un break d’avance au Barça (0-2, 39e).

  

Messi fait son retour quand la messe est dite

Marcelo a sauvé la Maison Blanche d’un troisième but encaissé juste avant la pause en repoussant sur sa ligne un tir de Suarez (45e+2). Mais l’inéluctable a fini par arriver. Après avoir manqué deux occasions de relancer le match par Marcelo (47e) puis James (48e), le Real s’est une nouvelle fois fait cueillir sur une action d’école conclue par Iniesta, d’une frappe limpide en pleine lucarne après une talonnade de Neymar (0-3, 53e). Le résultat assuré, Luis Enrique a pu faire entrer Lionel Messi, de retour après deux mois d’absence sur blessure (57e).

  

L’Argentin n’a pas marqué. Mais même sans cela, le Real a connu une fin de match des plus frustrantes. Un quatrième but encaissé et un doublé pour Luis Suarez, qui a encore réussi le geste parfait en piquant son ballon pour tromper un Keylor Navas abandonné par sa défense (0-4, 74e). Deux occasions de sauver l’honneur repoussées par Claudio Bravo devant Cristiano Ronaldo (68e) et Karim Benzema (84e). Et, pour finir, l’expulsion d’Isco pour un geste dangereux sur Neymar (84e). De quoi faire exploser la colère du public de Santiago-Bernabeu, qui a réclamé la démission de Florentino Perez. Les prochains jours promettent d’être très chauds pour le président du Real.

https://www.youtube.com/watch?v=rOKYsqCqHG8

VIAVincent Bregevin
SOURCEeurosport.fr
PARTAGER